Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Sainte-Pazanne
France
Loire-Atlantique 44

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Homblières - Sommet au large de La Rochelle

Le Dolmen dit la Salle-des-Fées ou du Foissant témoigne de l’ancienneté du peuplement de la région. Le nom de Sainte-Pazanne vient de sainte Pécine appelée aussi Pexine. Il existe le village Sainte-Pexine sur la diagonale du grand nonagone Ban-Saint-Martin - Sommet en Atlantique.

Alors qu’il dirigeait le monastère de Solignac, Remacle, moine originaire du Sud de la France, reçut du roi austrasien Sigebert III la mission d’évangéliser les Ardennes et fonde alors l’abbaye de Malmédy. Des moines venus de cette abbaye s’établissent dès le VIIème siècle au bord du Tenu, en un lieu qui leur aurait été donné par Sigebert III. Ils y fondent le prieuré d’Ardennes. Une charte du 20 mai 877 de Louis II le Fainéant confirme la donation faite par Sigebert.

Le Château d’Ardennes du XVIIIème siècle comprend chapelle et cours, rampe de fer forgé, et cheminées. L’un des premiers seigneurs d’Ardennes est Alain du Croisil. Il y avait une seigneurie qui appartenait, en 1409, à Jean de Tournemine.
Durant la période de la Révolution, des maisons ainsi que l’église de Sainte-Pazanne sont brûlées L’église avait déjà été partiellement détruite en 1400 par un ouragan. Une nouvelle église est alors construite et bénie en 1819. L’église actuelle date de 1898.. De part et d’autre de la porte, on peut voir les statues de saint Augustin, saint Julien, saint Louis, saint Henri, saint Léon et saint Félix.
En 1955, l'église reçoit une partie des reliques de Sainte Pécine retrouvée à l'Escorial en 1950.