Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Saint-Pierre-Quiberon
France
Morbihan 56

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Rennes-le-Château – Edern

Le cromlech immergé d’Er Lannic se trouvait autrefois à pieds secs il y a 3500 ans. La montée des eaux entraîna l’immersion de la forêt qui couvrait l’actuelle baie de Quiberon, transformant le massif quiberonnais en île. Le mouvement des marées forma un pédoncule sableux dit « tombolo » joignant l’île au continent et submergé par marée haute. En 1882, une digue est construite à l’arrivée du chemin de fer.
Un petit port et un village furent édifiés portant le nom de « Ker Nevez » (nouveau village). En 1680 une chapelle auxiliaire de l’église de Quiberon, elle fut bâtie et dédiée à saint Pierre. L’église fut autorisée à conserver le Saint Sacrement en 1768, et devint siège de paroisse en 1843, tandis que la commune fut créée en 1856. La vieille église fut rasée en 1936 et la nouvelle fut inaugurée l’année suivante, conservant la sacristie, les bancs, quelques statues et la doyenne des cloches.
Au cimetière, on peut voir la tombe de l’abbé Mahé, recteur de 1879 à 1885, qui se dévoua auprès d’une cinquantaine de jeunes Saint-Pierrois, victimes d’une épidémie de croup.