Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Saint-Gervazy
France
Puy-de-Dôme 63

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Le Sarnieu – Sommet au large de Mimizan

Le dolmen de l’Usteau du Loup ou de La Grotte des Fées atteste l’ancienneté de l’occupation du pays dès le néolithique. Auparavant nommé Serac, Saint Gervazy doit son nom à Gervasius, nom d’un martyr du IIIème siècle.
Le Seigneur le plus connu de Saint Gervazy est un certain Jacques d’Oradour, qui fut maître d’hôtel du Roi Charles IX.

L’église fait partie d’un ancien château qui occupait le centre de l’ancien bourg, et appartint à la famille de Saint-Gervazy jusqu’en 1497, puis aux Oradour jusqu’en 1830. L’église remonte à l’époque romane mais a été très remanié. Des éléments d’époque gothique dont le portail d’entrée sous le porche et des chapiteaux romans ornés de feuillages sont à remarquer. L’église recèle la statue de Notre Dame de Saint Gervazy, vierge noire romane de majesté, date de la deuxième moitié du XIIème siècle. Volée dans la nuit du 17 au 18 juin 1983, ce n’est que 18 ans plus tard qu’un professeur en histoire de l’art l’a remarquée dans un catalogue de ventes aux enchères à Madrid .