Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Saint-Cyprien
France
Dordogne 24

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Ferrassières - Sommet en Atlantique

A Périgeux, saint Cyprien ou Subran prit l’habit monastique dans un monastère dont l’abbé se nommait Savalon, vers 586. Il fit plus tard ermite dans un lieu au bord de la Dordogne qui devint la ville de Saint-Cyprien.
Le monastère, rattaché à l’ordre des Augustins, devient prospère et attira la convoitise de Bertrand de Got, futur pape Clément V.
Les bâtiments eurent à souffrir des guerre de Religions et des destructions de la Révolution. Mais il fallut attendre 1871 pour que la Régie française des Tabacs, devenu propriétaire des murs, fasse raser le cloître.

A Périgeux, saint Cyprien ou Subran prit l'habit monastique dans un monastère dont l'abbé se nommait Savalon, vers 586. Il fit plus tard ermite dans un lieu au bord de la Dordogne qui devint la ville de Saint-Cyprien.
Le monastère, rattaché à l'ordre des Augustins, devient prospère et attira la convoitise de Bertrand de Got, futur pape Clément V.
Les bâtiments eurent à souffrir des guerre de Religions et des destructions de la Révolution. Mais il fallut attendre 1871 pour que la Régie française des Tabacs, devenu propriétaire des murs, fasse raser le cloître.

L’église abbatiale, qui subsiste, possède dans le chœur 32 stalles destinées aux moines de l’Abbaye, et un l’orgue du XVIIème siècle. Dans un pilier, fut déposé le cœur de Monseigneur Christophe de Beaumont (1703 - 1781), archevêque de Paris, exilé par Louis XV. Il était né au château de la Roque des Péagers sur la commune de Meyrals. Un autel abritait, depuis 1804, une épine de la Couronne du Christ apportée par une religieuse des Flandres, fuyant la Révolution, et volée en 1997.