Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Saint-Aubin-sur-Gaillon
France
Eure 27

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Sommet en Manche - Le Patchalet

Des vestiges d’importantes constructions gallo-romaines se trouvent au lieu-dit « Les Motelles ».
Le clocher de l’église est vrillé au-dessus la nef du XIIème. A l’intérieur, les boiseries du chœur proviennent de la Chartreuse d’Aubevoye avec une très belle Vierge à l’enfant du XVIIème. Jean François Marmontel, né à Bort-les-Orgues, écrivain célèbre du XVIIIème est décédé à Habloville en 1799, et inhumé dans le cimetière de Saint-Aubin.

Marmontel, pour venger son Bélisaire, était parvenu à faire graver ce quatrain sur le collier du chien de l’abbé Riballier : Lisez, passant, sur ce collier, Ma décadence et ma misère : J’étois le chien de Bélisaire, je suis le chien de Riballier.

Le château de Jeufosse fut le lieu où se déroula l’affaire qui impliqua Madame de Jeufosse accusé d’avoir commandité le meurtre d’Emile Guillot qui s’introduisait dans la propriété pour tenter de faire sa cour à Blanche de Jeufosse ou à Laurence son institutrice. Guillot, une dernière fois entré clandestinement dans le parc fut abattu par le gardien Crépel, le 12 juin 1857. Bien conseillé par l’avocat Berryer, les accusés furent acquittés. Blanche mourut seule et dans la misère en 1918, « victime du drame de Jeufosse » (Léon Treich, Historia n° 116 , p. 100).