Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Rye
France
Jura 39

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Edern – Le Patchalet

Rye se trouvait sur la route antique du sel dont des vestiges du chemin gallo-romain subsistent. La seigneurie de Rye fut érigée en baronnie au XVIème. Elle appartenait à une illustre maison du comté de Bourgogne, cadette de celle de Neublans. En 1373, Thiébaud de Rye occupait les fonctions de conseiller de Marguerite de Flandre, épouse du duc de Bourgogne Philippe le Hardi. Au XVIème siècle, Joachim de Rye, chevalier de la Toison d’Or, fut l’un des ambassadeurs de l’empereur Charles Quint.
Le château de Rye fut assiégé en 1638 par le duc de Longueville.

Le château et la terre de Rye furent acquis à la fin du XVIIIème siècle par le comte Ferdinand Denis de Crécy (Besançon, 1744 – Dôle, 1810), seigneur de Chaumergy, chevalier de Saint-Louis. Il remplaça le château délabré par un pavillon qui intègre la tour de la porterie. Il fut député aux états généraux par la sénéchaussée de Ponthieu, et par Amiens, au conseil des Anciens, où il est demeuré fidèle au Roi. Il avait épousé à Abbeville, le 15 décembre 1777, Anne-Alexandrine du Bois, fille unique de Guillaume-Nicolas-François Dubois, Comte de Bours.

L’église est dédiée à saint Denis. Un bas-relief du retable des fonts baptismaux représente le Baptême du Christ.