Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Penne
France
Tarn 81

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Rennes-le-Château - Sommet en Manche

Une présence paléolithique est attestée à l’abri des Battuts et à la grotte de la Madeleine, avec sculptures pariétales magdaléniennes, et mésolithique, néolithique, protohistorique, gallo-romaine et médiévale à la grotte de la Pyramide.
Au castellum romain, succéda un château fort, mentionné au XIème siècle et reconstruit par Alphonse de Poitiers. Le village perché groupé autour, fut fortifié. Il en reste des vestiges de rempart et des portes. Penne est disputé entre protestant et catholique pendant les Guerres de Religions. Blaise de Montluc, à la tête de l’armée royale catholiques, prend la ville et 700 protestants et protestantes sont massacrés.

L’église Sainte-Catherine possède un bénitier creusé dans un chapiteau du XIIIème siècle. En 580, l’église est construite sous l’impulsion de saint Salvy, évêque d’Albi. Au XIIème et XIIIème siècles, elle est reconstruite orientée à l’est et intégrée à l’enceinte. A la fin des guerres de religion, l’église est restaurée dans le style gothique occitan et orientée à l’ouest.

Un monument aux morts du maquis d’Ornano a été érigé.

Les églises Saint-Paul de Mamiac, gothique, Saint-Vergondin, gothique, de Roussergues, romane, et Saint-Pantaléon reconstruite au XIXème siècle se trouvent sur le territoire de la commune.