Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Morigny-Champigny
France
Essonne 91

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Houécourt - Ploufragan

A la fin du XIème siècle, vers 1090, des moines bénédictins originaires de Saint Gemer de Fly, près de Beauvais, vinrent s’installer à Morigny.
Un lieu de culte placé sous l’invocation de la Sainte Trinité fut consacré par le pape Calixte II en 1119 lors de son passage à Étampes.
La Guerre de Cent Ans, en particulier la lutte entre les Armagnacs et les Bourguignons, laissa l’abbaye en ruine. A la fin du XVème siècle, puis à partir de 1525, sous l’impulsion des abbés Jean de Salazar et Jean Hurault, l’ensemble fut restauré. En 1743, il n’y avait plus que deux moines et l’archevêque de Sens ferma l’établissement.

L’abbaye de la Sainte-Trinité, actuellement église paroissiale, conserve une verrière de la Charité de saint Martin (XIXème), un bas relief du Baptême du Christ, de Sandrier (XIXème).

Le château de Jeurre se trouve dans un parc qui recueille de nombreux monuments de provenance diverse. Pour dessiner le Temple de la Piété filiale (appelé aussi temple de la Sibylle), Hubert Robert s’est inspiré des modèles italiens du temple de la Sibylle à Tivoli et du temple de Vesta à Rome.