Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Mohon (Ardennes)
France
Ardennes 08

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur le côté du grand nonagone Vieille-Chapelle – Ban-Saint-Martin

Le village devenu est français après 1629. Il fait partie aujourd’hui de la ville de Charleville-Mézières. Il possède l’église Saint-Lié. Saint Lié serait un saint honoré en Berry, Sologne, Beauce et Orléanais, mais cela n’est pas sûr. Il est probable que les Clèves, princes de Château-Regnault, René d’Anglure, seigneur local, l’abbé de Mouzon Jean Gilmer (1512-1531), grand constructeur, la corporation des tanneurs du Pont-de-Pierre et la confrérie de Saint-Lié financèrent la construction de l’édifice. Celle-ci fut créée à Mohon le 29 décembre 1523, ses statuts sont approuvés par l’archevêque de Reims, Robert de Lenoncourt (archevêque entre 1509 et 1532). Le prince souverain de Château-Regnault et de Boisbelle en Berry, premier duc de Nevers, comte de Rethel, François Ier de Clèves a souhaité l’arrivée de ces reliques. Il est l’époux de Marguerite de Bourbon-Vendôme dont l’origine familiale est orléanaise. En 1619, Louise de Lorraine obtint de son parent le cardinal-archevêque de Reims, Louis II de Guise (archevêque de 1605 à 1621), d’autres saintes reliques. Vingt-neuf des os, volés en 1977, et le chef de saint Lié ont été ou sont gardés à Mohon. A partir de 1524, tous les ans, à la Saint-Cosme et Saint-Damien (26 septembre), anniversaire de la délivrance de Mézières par le chevalier Bayard, on portait les reliques de saint Lié de Mohon à Mézières en procession solennelle, on s’arrêtait à la chapelle Saint-Louis, au Pont-de-Pierre et le clergé de Mézières venait avec le corps de Ville reconduire le clergé de Mohon en chantant le Te Deum. Le pèlerinage de saint Lié à Mohon se produit par deux fois l’an, les lundis de Pâques et de Pentecôte.
Patron des bergers, saint Lié aide aussi à la guérison des enfants malades, notamment ceux qui souffrent de la chorée, ou danse de saint Guy aussi appelée danse de saint Lié qui pouvait être provoquée par l’ergot de seigle ou ergotine.