Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Mimizan
France
Landes 40

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Lussan – Sommet au large de Mimizan

Mimizan est une projection terrestre du sommet du petit nonagone au large.
La sauveté de Mimizan était délimitée probablement par 9 pyramides surmontées de croix formant un polygone irrégulier. Au centre se trouve l’église de l’ancien prieuré bénédictin Sainte Marie. La sauveté de Mimizan est mentionnée en 1009 et en 1032 à l’occasion de la confirmation par le Duc Sanche Guillaume de la donation de l’église de Mimizan à l’abbaye de Saint-Sever.
Le château de Woolsack a accueilli Churchill, qui y peignit, Coco Chanel et Charlie Chaplin.

Galactaire, évêque de Lescar, mourut à Mimizan au VIème siècle. En 506, il avait assisté au concile catholique d’Agde, que le roi wisigoth Alaric II n’avait pas empêché. L’année suivante, il s’arma avec ses diocésains suivi de ses soldats béarnais pour se joindre au roi franc Clovis, qui s’avançait sur Poitiers. Vers le lieu de Mimizan, proche de la mer océane, ayant été fait prisonnier, Galactaire fut massacré par les Wisigoths, pour trahison et en haine de ce qu’il ne voulut point abandonner la religion catholique et embrasser l’arianisme.

Mizan en arabe signifie « balance » et Mi’Mizan pourrait donner « la voie de la balance », ce qui ouvre sur la théorie de la balance de Djabir ou Geber, pour qui « tous les corps ont une structure égale, gouvernés qu’ils sont par la relation exprimée par le nombre dix-sept », et l’alchimie. Et le nom de Galactaire sent bon le lait (galacticus : « lacté » en latin).

Aussi, le cycle du Mercure philosophique s’achève lors de la maturation du Rebis. La sortie du tombeau des éléments du Rebis coïncide avec l’apparition du Lait de Vierge qui constitue sa nourriture, opération qui se déroule dans le signe de la Balance, précédant dans l’ordre des travaux celui de la Vierge.

La mer de lait est une des représentations du Mercure philosophique. Le martyr de Galactaire, battu à mort au bord de la mer océane, suggère l’épisode du barattage de la mer de lait. Pour échapper à la destruction par les anti-dieux Asura et les titans Danava, Vishnu conseilla aux Deva d’extraire l’amrita de la mer de lait. Alliés à leurs ennemis, les Deva soulevèrent le mont Mandara pour le poser sur la tortue Kurma, incarnation de Vishnu lui-même.Ils enroulèrent le serpent Vasuki Sesha autour du mont et par la tête et la queue, ils tirèrent alternativement faisant tourner le mont Mandara sur lui-même pour baratter la mer. Le « beurre divin » parut sous forme de trésors : Surabhi, céleste vache d’abondance ; Varuni, déesse des Liqueurs ; l’arbre paradisiaque Parijata parfumant le monde ; le dieu-lune Chandra Kutila dont Shiva orna son front ; Hala, terrifiant poison que Shiva neutralisa en l’absorbant et qui bleuit sa gorge ; Ucchaisshravas, merveilleux ancêtre des chevaux terrestres; Shri, déesse de la Beauté et de la Fortune, que Vishnu épousa; Airavata, éléphant blanc à six défenses dont Indra fit sa monture ; les nymphes célestes Apsara et enfin Dhanvantri, médecin des dieux, tenant entre ses mains la coupe d’amrita.

Le martyr de Galactaire le fait parvenir, grâce à la canonisation, à l’immortalité mémorielle.