Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Joinville
France
Haute-Marne 52

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Ban-Saint-Martin – Briscous

fut une seigneurie puis une baronnie dont les titulaires furent sénéchaux de Champagne et qui passa aux Guise au XVIème siècle. Jean, sire de Joinville, (vers 1224-1317) accompagna Saint Louis en Egypte en 1248, combattit à Mansourah et fut fait prisonnier avec le roi. Il refusa de participer à l’expédition de Tunis en 1270. Il composa de célèbres Mémoires, aux grandes qualités littéraires, à la demande de Jeanne de Navarre, femme de Philippe le Bel et mère de Louis X le Hutin. Le comté passe aux Guise après l’extinction de la lignée mâle à la fin du XIVème siècle. Claude, premier duc de Guise, se marie avec Antoinette de Bourbon et fait construire le château actuel en 1546. Le parc est parsemé de devises sibyllines telles que « Toutes pour une » et « Là et non plus ». « Toutes pour unes » trouve une résonance dans la devise des 3 mousquetaires d’Alexandre Dumas, dont Léon Gineste donne une lecture alchimique. « L’histoire des trois mousquetaires (les trois corps) […] avec leur devise « Un pour tous, tous pour un » est aisément interprétable. Le quatrième larron, c’est d’Artagnan, l’artiste venant de l’extérieur. Nos quatre compères unis, ou quatre éléments, ne formant qu’un finissent par blanchir la reine de tous soupçons, en lui rendant les ferrés de diamants exportés en Angleterre. C’est une allusion à la fixation finale de la pierre blanche (albification) ou reine d’Albion. L’histoire du cardinal, vêtu de pourpre, dont l’âme sent mauvais comme la pierre recevant le mercure teintant, montre enfin les vicissitudes de la pierre rouge, dont le pouvoir est grand » (Léon Gineste, « L’alchimie expliquée par son langage », Dervy, p. 177). La devise des mousquetaires traduit les adages alchimiques « Un dans tout » et « Tout dans tout » symbolisant la capacité de l’alchimiste d’accéder à la connaissance universelle à partir d’un simple minerai, l’unité universelle étant contenue en chaque chose.
A Joinville fut signé le traité de « La Ligue du bien public » entre les Guise et le roi d’Espagne Philippe II selon lequel Henri de Navarre était dépossédé de la succession de Henri III, et la couronne de France dévolue au cardinal de Bourbon.