Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Gergy
France
Saône-et-Loire 71

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Le Sarnieu – Sommet en Manche

Le fief de Meix-Berthaud est créé par Jean Lebault, seigneur de Gergy, en 1428, et fonde l’hôpital des pauvres et la chapelle seigneuriale Saint-Jean-Baptiste en 1449 où il est inhumé en 1490 ainsi que sa famille. Le château de Meix-Berthaud est construit en 1668 par Louis Quarré, conseillé au Parlement de Bourgogne.
En 1438 Nicolas Rolin, et Oudard de Saint Hugues sont co-seigneurs de Gergy.

Gergy dispute avec le château de Vernay à Charrette en Isère le lieu de production du premier fil de soie artificielle.
Le comte Hilaire Bernigaud de Chardonnet qui en est l’inventeur est né à Besançon le 1er mai 1839 et mort en 1924. Il est issu d’une famille de robe dont un membre, Pierre Bernico, fut échevin de Lyon en 1606 et en 1634. Son père, ancien sous-préfet de Prades sous la Restauration, fut son premier éducateur et Charles Person, fondateur de la faculté des sciences de Besançon, fut un de ses professeurs.
Gentilhomme du comte de Chambord, il le suivit en exil à Frosdorff, en Autriche et participa aux guerres carlistes en Espagne. Après la mort, en 1883, du comte de Chambord, Hilaire de Chardonnet se consacra à la science Neveu de Henri de Ruoltz par alliance il créa à son exemple un laboratoire dans sa maison de Besançon. Son intérêt pour la soie vient d’une étude sur le ver à soie frappé alors par la maladie commandée par le comte de Chambord. Sachant que le fil du ver provient d’une transformation de la cellulose des feuilles de mûrier qu’il mange, Chardonnet part de la nitrocellulose : de la cellulose de coton trempée dans un mélange d’acides nitrique et sulfurique, on obtient un coton poudre ou fulmi-coton que l’on dissout dans un bain d’alcool et d’éther. Le résultat en est la solution appelée collodion, employé alors en photographie, dont il tire par mégarde selon la légende un fil. Chardonnet se lance dans l’exploitation du procédé en créant les Soieries de Chardonnet à Besançon dont l’usine démarre la production du fil de viscose, servant à fabriquer le tissu appelée rayonne, le 1er juin 1892. Rachetée en 1954 par Rhône Poulenc Textile, elle prend le nom de Rhodia et se spécialise dans la fabrication du fil Nylon et Tergal. Elle ferme ses portes en 1981.

Gergy est un important centre de gravure industrielle en France. Emiland Uny, ancien épicier lyonnais, vint à Gergy passer sa retraite et il fut rejoint par son ami Orsset, graveur à Lyon, qui ouvrit un atelier dans le petit village où le fils d’Emiland, Antoine, apprit le métier. Aujourd’hui la société UNY est dirigé par son petit-fils prénommé aussi Antoine.