Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Exmes
France
Orne 61

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Vieille-Chapelle – Sommet en Atlantique

était le siège d’une vicomté dont fut titulaire Robert II de Bellême. Il fut l’ingénieur en chef de la construction du château de Gisors. Sénéchal de Robert Courte-Heuse qui perdra la bataille de Tinchebray face à son frère cadet Henri devenu roi d’Angleterre, il sera enfermé au château de Warham après avoir eu les yeux brûlés par une épée chauffée à blanc - rite d’exclusion à cause de la trahison d’un secret, selon Gérard de Sède (Gérard de Sède, « Les Templiers sont parmi nous », J’ai lu – Julliard, p. 213). Ce supplice est à mettre en rapport avec l’ange Yéialel, l’ange forgeron, patron des travailleurs du fer, médecin des yeux en particulier. Les armoiries des vicomtes d’Exmes portent deux chiens reliés par un collier.

L’église Saint-André remonte vers l’an Mil, ce qui en fait vraisemblablement l’édifice roman le plus ancien de Normandie. Le projet de reconstruction fut interrompu en 1251 par la mort de la donatrice Marguerite de Lorraine, duchesse d’Alençon. Le lieu fut occupé par l’ancienne cathédrale du Vème siècle détruite par les Normands et avant par un temple gallo-romain.

Le grenier à sel d’Exmes fut le deuxième de Normandie. Il fut créé vraisemblablement après 1449 et sera supprimé en 1770 et transféré à Gacé.
Ancienne Hyesmes, Exmes possédait une abbaye fondée par Saint Sénéric (ou Sérénic) au VIIème siècle.
L’ancienne Auberge Denis existe encore où Alphonsine Plessis, future Dame aux Camélias, fut servante en 1839.

Sainte Opportune était la fille d'un comte d'Exmes (VIIIème siècle).