Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Etampes
France
Essonne 91

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

à proximité de la diagonale du petit nonagone Houécourt – Ploufragan qui passe à Morigny

eut entre autres seigneurs le duc de Berry, Gaston de Foix, Anne de Bretagne. François Ier en fit un duché pour Anne de Pisseleu, puis Diane de Poitiers. Au gré des rois, le domaine passa à l’un ou à l’autre. Les chanoines de Saint-Martin d’Etampes et l’abbé de Morigny, à proximité de la ville, étaient souvent en conflit. L’abbé de Morigny fit venir le pape Calixte II, né à Quingey, pour consacrer son église le 3 octobre 1119.
Le synode d’Etampes de 1130 dut décider de la légitimité du pape Innocent II, sur Anaclet II, pourtant élu à la majorité. Saint Bernard, fer de lance du mouvement de réforme dont faisait partie Norbert de Magdebourg, fit pencher la balance en faveur d’Innocent II, ironisant sur l’ascendance juive d’Anaclet II. Celui-ci mourut en 1138 à Rome, son successeur romain renonçant à sa charge en faveur d’Innocent II. L’unique pape, un an avant sa mort en 1142, vit se soulever la ville éternelle à l’instigation d’Arnault de Brescia qui voulait en faire une république.

Etampes possède les églises Saint-Basile, Saint-Gilles, Notre-Dame-du-Fort et Saint-Martin d’Etampes. Succédant à plusieurs édifices, Saint-Martin-d’Etampes a été construite à partir de 1140.

L’église Notre-Dame abrite la verrière des Sibylles disposées comme les rois d’un arbre de Jessé, sur fond bleu (XVIème siècle). Un calice représente David, Moïse, Melchisédech, Caïphe, l’arrestation du Christ.