Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Dieppe
France
Seine-Maritime 76

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur le côté du petit nonagone Homblières – Sommet en Manche

porta le nom de Deep (Depp : profond) qui est pour la première fois mentionné en 1030. En 1067, c’est de Dieppe que part Guillaume le Conquérant pour de son deuxième voyage en Angleterre. La ville fut prise par Richard Cœur de Lion en 1188 et mise à sac par Philippe-Auguste en 1195. Annexant la Normandie en 1204, il la relève de ses ruines. Anglaise de 1420 à 1435. la ville est assiègée par les Britanniques en 1443, et périclite. Mais dans la seconde moitié du XVe siècle, le commerce des Dieppois reprend son essor. Si dès 1364, un comptoir est fondé, "le petit Dieppe", en Côte-d’ivoire, les Dieppois atteignent au siècle suivant a Guinée et le Cap Vert. On prétend même qu’un capitaine dieppois, Jean Cousin, découvrit les côtes du Brésil quatre ans avant Christophe Colomb. L’armateur Jean Ango envoie ses marins explorer et coloniser le Brésil et le Canada et ils vont en 1529 jusqu’à Sumatra.
Convertie majoritairement au protestantisme, « Dieppe-la-Parpaillotte » voit s’exiler 6000 de ses enfants en 1685 après la Révocation de l’Edit de Nantes. Dieppe est alors le plus grand port du royaume. La flotte anglo-hollandaise détruit complètement la ville en 1694, alors construite en bois. Celle-ci sera reconstruite avec la brique blanche et les arcades qui font le charme du centre ville aujourd’hui.
Valentin Feldmann, Robert Arpajou, Jean Puech et Gabrielle Renou, s’illustrent pendant la Résistance et moururent face à l’occupant nazi.
A partir de1936, les plages de Dieppe, grâce à leur proximité avec la capitale, deviennent une destination privilégiée des Parisiens.
Patrie du marin Abraham Duquesne, (1610 – Paris, 1688) ne sera, malgré ses grands mérites, ni amiral ni maréchal de France à cause de sa confession protestante.