Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Damblain
France
Vosges 88

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Muret - Houécourt

En 1720, Damblain est érigée en baronnie avec prévôté. Le seigneur est le baron du Boys de Riocour, dont le père était présent aux sièges de la Mothe. Le blason est devenu le blason de Damblain à cette époque, " D'azur, à un chêne d'or, fruité de même".
Une importante base aérienne de l'OTAN a été construite en 1952.

L’église Saint-Bénigne abrite une statue du saint en bois peint du XVIIIème.

Le village a donné naissance à de nombreux graveurs et fondeur d’étain. Parmi ceux-ci, François Briot, né en Lorraine, probablement vers 1550, huguenot réfugié à Montbéliard en 1580. Fondeur, mais aussi ciseleur, graveur et médailleur : en 1585, il devient même graveur en titre du comte de Wurtemberg. Son œuvre magistrale reste sans conteste l’ensemble de bassin et aiguière en étain fondu, appelé La Tempérance à cause de la figure principale ciselée sur l'ombilic du bassin. Briot fut imité par Caspar Enderlein, potier d'étain actif à Nuremberg à partir de 1585 et ses successeurs et même copié en céramique par des potiers français de la suite de Bernard Palissy.

Charles Renard (1847-1905), pionnier de l'aérostation. Il réussit le premier vol d'un dirigeable le 20 août 1884.