Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Crespinet
France
Tarn 81

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Rennes-le-Château - Vieille-Chapelle

L’église paroissiale Sainte-Cécile, reconstruite au XIXème siècle, remplace une église fortifiée et dévastée par les Huguenots. Devant était planté un ormeau de Sully.

L’ancienne église des Farguettes, Saint Jean-Baptiste ou Saint Jean de Cabanholes, avec son clocher-mur, remonte au XVème et est l’ancienne chapelle castrale du château qui est en partie restauré à la suite de son classement
à l’ISMH.

La première famille dont le nom soit associé à celui des Farguettes est la famille Gasc. Les Gasc resteront seigneurs d’Arthès, bastide royale fondée par Philippe VI le Hardi en 1328, jusqu’à la Révolution française. En 1434, Guilhem Gasc est seigneur des Farguettes, ancien écuyer du Dauphin Louis, futur roi Louis XI. Ses descendants vendent les Farguettes à la famille de Castelnau. Entre 1545 et 1556, la seigneurie et le château passent à Pierre de Valéry, neveu du docteur Valéry, avocat et premier consul d’Albi. Puis ce sont les protestants Rotolp, illustrés par Antoine, son fils Abel, célèbre pasteur protestant. Son fils Louis épouse Marie-Marguerite de Ligonier, sœur du Maréchal Ligonier, qui s’exile pour cause de religion en Irlande. Membre du Conseil privé du Roi, il est nommé en 1757 Field-Marchal et Commandant en Chef des forces du Roi d’Angleterre. Un monument a été élevé dans l’Abbaye de Westminster à sa mémoire.