Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Craon
France
Mayenne 53

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Vieille-Chapelle – Sommet en Atlantique

Sous l’antiquité, les Romains ont laissé une inscription au dieu Mars dans le mur de l’ancienne église de Saint-Clément.
Ce fut une forteresse médiévale composée de 27 tours servant à garder la frontière bretonne, et une ville marchande connue pour son fil de lin blanchi. Craon qui fut le siège de la première baronnie d’Anjou. Ce fut un fief de Maurice II de Craon, chevalier-poète à qui fut confiés l’Anjou et le Maine par Henri II Plantagenêt pendant la révolte de 1173-1174. Auteur de reverdies, il chante l’Amour, éveillé par les beautés de la nature et le printemps.
En 1343, sous Philippe VI de Valois, le sel devient un monopole d’État. L’Anjou fait partie des pays de "grande gabelle" et Craon devient un des seize tribunaux spéciaux ou "greniers à sel".
Lors de la huitième guerre de religion, la ville est assiégée par l’armée royale, mais défendue par Pierre Le Cornu et dégagée par les Espagnols débarqués en Bretagne le 24 mai 1592.

Robert de Craon dit Le Bourguignon, sire de Craon, est le second maître de l’Ordre du Temple de 1136 à 1149. Pieux et vaillant guerrier, il est désigné maître à la mort du fondateur de l’ordre, Hugues de Payns. Il se révèle un brillant organisateur et fait de l’Ordre du Temple un acteur majeur des États Latins d’Orient. Il obtient du pape Innocent II, en 1139, que les templiers soient exemptés de la dîme, de la juridiction épiscopale et qu’ils puissent porter la croix rouge sur fond blanc.

Jean de Craon, grand-père et tuteur de Gilles de Rais, lui donnera l’éducation qui, selon les témoignages de Gilles lui-même, le déterminera aux monstruosités qu’il commit.

La craonnaise est une race porcine française disparue. Elle a produit avec la race normande, le porc blanc de l’Ouest. De type celtique, le craonnais était blanc aux oreilles tombantes avait la tête forte.