Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Brioude
France
Haute-Loire 43

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Le Patchalet - Briscous

Brioude est situé dans la région appelée Limagne, dotée de riches terres agricoles.
C'était un vicus à l'époque gallo-romaine. En 363 a lieu le martyr de saint Julien et de saint Ferréol, décapités par les soldats romains. L'éphémère empereur romain Flavius Eparchus Avitus, beau-père de Sidoine Apollinaire est de passage à Brioude en 455 et serait enterré près du tombeau de Saint-Julien. Brioude devient but d'un important pèlerinage éclipsé plus tard par Saint-Jacques-de-Compostelle.
En 980, le dernier carolingien Louis V est couronné et se marie avec Azalaïs, veuve du comte d'Anjou. Ils passent ensemble deux ans à Brioude, devenue ville royale. Le pape Calixte II y fait étape en 1120. Le roi Louis VII interviendra plusieurs fois à Brioude pour la défendre contre les comtes d'Auvergne.
En 1688, un certain Monsieur de Sainte-Colombe, maître de musique, décède à Brioude en possession de plusieurs violes. On pense qu'il pourrait s'agir du compositeur, maître de Marin Marais, dont on perd la trace à Paris quelques temps plus tôt. En 1744, la loge maçonnique Saint-Julien de Brioude, "première et principale loge de la province d'Auvergne" est constituée.