Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Braize
France
Allier 03

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Ban-Saint-Martin - Briscous

Plusieurs voies romaines passaient sur le territoire de Braizeu. Une légende désigne sous le nom de "Temple" une ville qui aurait existée et disparue dans un incendie violent, d’où le nom de Braize. L’église Saint-Antoine et l’ancien prieuré auraient été édifiés par les templiers au XIème siècle.
La Commanderie est une ferme qui devait être un établissement de l’Ordre du Temple, chargé de la surveillance de l’ancienne Voie romaine. Une deuxième implantation monastique, celle de La Bruyère, fut fondée en 1188, lorsque les religieuses de l’Abbaye bénédictine de Charenton lui attribuèrent une terre à mettre en valeur (il existe d’autres versions). A la suppression de l’Ordre du Temple, en 1312, l’ensemble des terres et des bâtiments fut confié à l’Etablissement de La Bruyère qui donnera naissance à l’actuel bourg de Braize.

La légende du Chêne de Montaloyer veut qu’une statue de la Vierge serait protégée dans son tronc. Celle du Pas de la Mule, un bloc de grès creusé d’une cavité circulaire en forme de fer a à faire avec le diable.

L’église Saint-Antoine de Braize, édifiée au XIIème siècle, présente une porte murée que la croyance locale tenace veut faire l’entrée d’un ancien souterrain qui permettait d’accéder aux bâtiments de La Commanderie.