Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Bonnevaux
France
Gard 30

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du petit nonagone Lussan – Ploufragan

La vallée de Bonnevaux possède des origines anciennes puisque de nombreuses roches gravées permettent de dater la première occupation du néolithique, soit environ – 800 avant notre ère.

En 1197, l’abbé de l’Ordre de Saint Ruf de Valence reçoit en donation de la part du seigneur Gaucelm de Naves un très vaste territoire. Ces religieux de l’Ordre de Saint Ruf sont des chanoines qui ont pour mission de célébrer les saints offices. Ils bâtirent l’église de Notre Dame de Bonnevaux et le prieuré qui pouvait abriter 4 chanoines et ils y vécurent jusqu’au XIVème siècle où ils descendirent s’installer au Mas du Sanhet près de Saint-Paul le Jeune. En 1723, le prieuré de Bonnevaux fut définitivement supprimé et ses biens et bénéfices dévolus au chapitre cathédral de l’Ordre de Saint Ruf de Valence.
L’Abadié a fait récemment l’objet d’une importante restauration par les propriétaires actuels.

Le futur pape Clément III (Paolo Scolari) (Rome - Rome, 1191) étudia à l’Abadié. Cardinal évêque de Palestrina, il fut élu pape à Pise le 19 décembre 1187. Il a incité Henri II d’Angleterre et Philippe Auguste à entreprendre la troisième Croisade qui fut réalisée après sa mort, et à laquelle participa le roi Richard Cœur de Lion.

Dans la partie haute du village de Bonnevaux, l’église Saint Théodorit bâtie au XIème siècle est un magnifique et austère ouvrage de style roman. Un clocher pignon à quatre fenêtres de cloches a été construit au XVème siècle, décoré de 11 têtes sculptées. Une légende raconte que ce sont les têtes des « moines » qui ont évangélisé la région à partir de Bonnevaux.