Accès direct                                   contact
Pays :
Région
Département :
Ville :
Blandy-les-Tours
France
Seine-et-Marne 77

Nonagones "français"
Les tracés des nonagones "français" déborde sur la Suisse.
Ils ont pour centre un lieu dans les environs de La Ferrandière à Neuillay-les-Bois dans l'Indre.

sur la diagonale du grand nonagone Le Patchalet – Sommet en Manche

Fief d’Aurélien, compagnon de Clovis, le château de Blandy les Tours fut reconstruit au XVIe siècle par François II d’Orléans. La princesse de Clèves s’y maria en 1572 en présence du futur Henri IV. En 1707, le maréchal de Villars, propriétaire de Vaux-le-Vicomte, achète la terre et le château de Blandy. Il décide de le démanteler. En 1888, Pierre-Charles Tuot, maire de Blandy, le rachète et en fait don à la municipalité. Le château a été restauré à partir de 1970 et 1992. Le puissant donjon dresse ses 35 mètres à l’intérieur d’une enceinte polygonale de tours rondes du XIVe siècle. Dans la cour subsiste la crypte mérovingienne.
L’église Saint-Maurice remonte au XIIIème siècle mais les éléments principaux sont du XVIème. Il existe un ancien prieuré Saint-Martin.

La Tour, le colombier et la digue de l’Aiguillon, sont une ancienne propriété des templiers.

Blandy est la patrie de Daniel Gittard (1625 – 1686), architecte qui dressa, entre autres, les plans de Saint-Sulpice, après les ébauches de Gamard et Le Vau, ainsi que de Saint-Jacques-du-Haut-Pas.