Partie IX - Synthèse   Chapitre LVIII - Autour de Rennes   Villemaury et les hommes noirs   
VILLEMAURY ENLEVEMENT FEMMES HOMMES NOIRS

La lgende des hommes noirs de Villemaury

A propos de Ville-Maury (Aude), Villo-Mauro , M. Pierre FAGES rapporte quelques traditions populaires, en particulier, celle des hommes noirs, qui volaient jadis les femmes des villages, voisins et qui reviennent par les nuits d'orage, sur l'emplacement de leur chteau dtruit (garae.fr - "Folklore", Revue trimestrielle publie par le Centre de Documentation et le Muse Audois des Arts et Traditions populaires, Fondateur : le Colonel Fernand CROS-MAYREVIEILLE, Tome V, 6me Anne - N 1, PRINTEMPS 1943).

En 1889, Villemaury est une vaste exploitation agricole ; actuellement, ces mamelons fertiles sont en friches et utiliss comme champ de tir. dans le pays, ont dit "Billo-mauro" et les anciens veulent que ce soit une ville sarrazine. Une lgende vit sur Villemaury :

Par les nuits sans lune, noires et froides, lorsque la bise souffle, on entend, du ct des ruines, des bruits de pas, des bruits de chanes, des cris gutturaux ; des ombres se profilent dans la valle de Quarante parmi les cdres ; ce sont les "hommes noirs" qui vont voler les femmes des environs. Les plus courageux qui se sont approchs par ces mmes nuits, ont entendu, aumileiu des rires et des cris, des plaintes ; ce sont les femmes enfermes dans les souterrains du chteau qui gmissent (Pierre Fages, Villemaury, Bulletin de la SESA, 1939, Tome XLIII, pp. CXXIII-CXXV).

Ruines romanes : le Lion de Villemaury en 1889

Le ravissement des Sabines et l'enlvement des filles de Silo

Le ravissement des Sabines, autre titre de l'Enlvement (Andr Flibien, Entretiens sur les vies et sur les ouvrages de plus excellens peintres anciens et modernes, Volume 2, 1696 - books.google.com), peut faire rfrence au qualificatif de ravisseur donn au loup emblme de la tribu de Benjamin, sachant que cet vnement bilbique en a t rapproch.

Nicolas Poussin, Le ravissement des Sabines (vers 1635)

Les filles de Silo dansaient l'ombre des palmiers, lorsque les jeunes garons de la tribu de Benjamin les enlevrent de force. Voici la fte du Seigneur; allez vous cacher dans les vignes, et quand les filles de Silo danseront, selon l'usage, sortez de votre embuscade, prenez chacun une pouse, et fuyez vers la terre de Benjamin. Tel est le conseil que les vieillards d'Isral donnrent aux galans que la coquetterie avait repousss. Romulus profita de cet avis, et l'enlvement des Sabines est une rptition exacte du rapt des filles de Silo (Castil-Blaze, La danse et les ballets, de Bacchus jusqu' Mademoiselle Taglioni, Revue de Paris, Volume 6, 1829 - books.google.com).

Matthieu Galien Professeur de thologie Dillingen, puis l'universit de Douai (1563) note dans son Traict des Danses du temps prsent imprim Douai chez Jean Bogard (1577), propos des filles de Silo : car si les filles, par occasion se trouvans aucune fois ensemble saultent & dansent, selon ancienne & non bonne coustume, je ne contredis point : encore que le ravissement des femmes des Sabins, & des vierges de ceulx de Silo, monstre la chise estre assez dangereuse (Marianne Ruel Robins, Les chrtiens et la danse dans la France moderne: XVIe-XVIIIe sicle, 2006 - books.google.com).

Est-ce un noir au premier plan gauche de la premire version des Sabines (1634-1635) de Nicolas Poussin ? Les traits ngrodes de cette tte semblent en tmoigner, contrairement la seconde version (1637) :

Sur une colline qui s'avance au-dessus d'une fertile valle, tait assise Silo, clbre aussi dans l'Ancien Testament. C'est l que Josu fit le second partage de la Terre-Promise. C'est l aussi que le jeune Samuel servait le Seigneur l'ombre du tabernacle. L'Arche d'Alliance y demeura pendant 328 ans, depuis le jour o elle fut transporte de Galgala jusqu' la mort du grand-prtre Hli; cette poque elle devint la proie des Philistins. Pendant tout ce temps, les juifs venaient trois fois par au Silo pour clbrer le culte de Jhovah. Cette ville consacre particulirement au Seigneur comme Bthel, s'est attire comme elle les vengeances divines par la malice de ses habitants, et est devenue aussi un monceau de ruines. Un petit village, nomm Seiloun, indique son emplacement (Laurent de Saint-Aignan, La Terre-Sainte, description topographique, historique et archologique de tous les lieux clbres de la Palestine, 1864 - books.google.com).

Il y a une belle moiti d'arche architecturale sur la droite du tableau du Ravissement des Sabines, de Nicolas Poussin.

Poussin a plac le troisime terme de la paronomase, autre variation sur le thme du couple antagoniste, dans un plan plus loign du spectateur : le couple est ici form par un cavalier mont sur un cheval blanc qui enlve une femme vtue de jaune. La femme lve le bras droit dans le mme geste de supplication que les deux prcdentes. Sa main, tendue et ouverte, est situe sur la mme horizontale que les mains gauches des deux autres femmes. De plus, les trois bras levs et suppliants sont les seuls lments que Poussin ait sortis de la masse des corps : ces trois bras clairs s'lvent, mot mot, au-dessus de la mle. Ils sont d'autant plus remarquables. L'emploi de la paronomase permet de guider le regard du spectateur de la gauche vers la droite du tableau, en lui donnant des points d'appui forts, comme les bras clairs aligns horizontalement et se dtachant de la confusion des corps (Anne Surgers, Et que dit ce silence ? La rhtorique du visible, 2007 - books.google.com).

La paronomase du tableau conduit l'arche.

Ps XXVII, 2 : Exaudi, Domine, vocem deprecationis me, dm oro ad te; dm extollo manus meas ad templum sanctum tuum (Exaucez, Seigneur, la voix de ma prire, pendant que je crie vers vous et que j'lve mes mains vers votre saint temple)

Les Juifs, lorsqu'ils taient loigns de Jrusalem, se tournaient vers la ville sainte, pour adresser leurs prires Dieu; ils levaient leurs mains vers le lieu o reposait l'arche d'alliance. Le prophte faisait de mme durant le temps de son exil et de ses perscutions. Poursuivi par un fils rebelle, oblig de fuir loin du tabernacle, il a recours la prire; il lve son cur et ses mains vers le sanctuaire, o le Seigneur rside sur son arche, pour obtenir de lui l'assistance. La nature elle-mme nous porte tendre nos mains vers Dieu, comme pour recevoir son secours. Moise priait ainsi, les bras levs vers le Ciel, et son peuple tait victorieux; mais lorsque ses bras flchissaient, les 1sralites flchissaient aussi, et leurs ennemis l'emportaient. 11 fallut, la fin, soutenir, de chaque ct, les bras fatigus du saint lgislateur, pour s'assurer la victoire (Abb Pad, Les Psaumes la portee des fidles et appliqus Notre Seigneur Jsus-Christ d'aprs les principaux commentaires des Pres de l'Eglise, Brier, 1858 - books.google.com).

Un mdaillon se trouve dans la Basilique Saint Denis, o il est prcieusement enchss dans une verrire d'une chapelle de l'abside, prsentant Dieu soutenant le Christ crucifi sur une croix verte port par l'arche d'alliance moiti ouverte qualifi de quadrige d'Aminadab (autrement Abinadab).

Un des plus anciens exemples, o l'auteur et l'instrument de la rdemption sont la fois ports en triomphe, est donn par un vitrail que Suger fit excuter pour son glise abbatiale de Saint-Denis. Ce n'est que le germe assez grossier et maladroitement excut de ces ftes triomphales qui se dvelopperont surtout au XVIme sicle; mais ce germe, par cela mme, n'en est que plus intressant. Dans un mdaillon circulaire, un char quatre roues porte l'Arche d'alliance moiti ouverte, et dans laquelle on aperoit les Tables de la loi mosaque, le rameau fleuri d'Aaron et le vase qui contenait la manne du dsert du Sina. Du milieu de l'arche merge une croix verte, richement orne de filigranes, laquelle est attach le Sauveur. Cette croix est soutenue par les bras mmes du Pre ternel, qui est debout sur le char. Aux quatre coins du quadrige, sortent du ciel, mi-corps, les quatre attributs des vanglistes, tenant chacun le livre de leur vangile. Ils regardent le char et semblent acclamer de leur grande voix, surtout le lion et le buf, le divin triomphateur. On lit au-dessus du char :

FEDERIS EX ARCHA CRUCE XPI SISTITVR ARA / FEDERE MAIORI VULT IBI VITA MORI.

Ainsi l'arche d'alliance s'arrte et se fixe sous la croix du Christ pour se transformer en autel, parce que, sous la force d'une alliance plus grande encore, la Vie a voulu subir la mort.

Sous le char : QVADRIGA ; Plus bas encore : AMINADAB.

C'est ici, ma connaissance, le premier char nettement indiqu, o le Christ fut tant de fois port en triomphe, car ce mdaillon de vitrail peut bien dater de 1144, poque prcise de la conscration de l'glise de Saint-Denis. Ce char, on a voulu le faire aussi beau, aussi important que possible: c'est un quadrige, et un quadrige imit de ceux d'Aminadab, descendant d'Abraham et anctre du Christ (Matth., I, 4). Or, ces chars d'Aminadab taient tellement clbres et tellement riches, qu'ils troublaient l'esprit du somptueux Salomon; le fils de David craignait sans doute de n'en pouvoir galer la fastueuse lgance (Adolphe N. Didron, Edouard Didron, Annales archologiques, Volume 23, 1863 - books.google.com).

Ce char mentionn uniquement dans le Cantique des cantiques (VI, 12) peut faire rfrence au char qui servit transporter l'arche d'alliance de Gabaa - colline prs de Cariathiarim (Keriat Yearim), et cit qui abusa de la femme du lvite du Mont d'Ephram entranant le massacre des Benjamites dont les rescaps ravirent les vierges de Jabs Galaad Silo - jusqu' Jrusalem, char neuf attel de bufs conduit par les fils d'Aminadab, Oza et Ahio, depuis sa maison o elle resta pendant vingt ans, selon les Livres des Rois (IIme, VI,3 ; Ier VII,1) et les Chroniques (Ier XV,10-13), chef des 112 fils d'Orici, de la famille lvite de Caleth. Oza ou Huza, un des fils d'Aminabad, voulut retenir l'arche qui penchait et eut la main dessche et en mourut. On dit aussi qu'il fut puni pour avoir donner l'ide d'utiliser un char plutt que de porter l'arche bras. Pour Rupert de Deutz (De Trinitate et de operibus ejus), Honorius dit d'Autun (In Cantica canticarum), Pierre Damien (XIVme Sermon) et Ablard (70me Hymne), ce char d'Aminadab symbolise l'Eglise, ses quatres roues les quatre vangiles, et les Evangliste reprsents sous la forme du Ttramorphe les chevaux qui tirent le char (Louis Grodecki, Chantal Bouchon, Yolanta Zaluska, Etudes sur les vitraux de Suger Saint-Denis (XIIe sicle), Volume 1, 1995 - books.google.com, www.lavieb-aile.com - Vitraux de Saint-Denis).

Silo, l'arche et le destin d'Isral

En Gense 49,10: "Le sceptre n'chappera pas Yhouda, ni l'autorit sa descendance, jusqu' l'avnement du Chilo, lui l'assemble des peuples". Le mot Chilo, vient de chiliah, placenta, progniture du ventre, descendance prouve. Cela, comme l'expliquent bien Rachi ou le Rambane, montre que le Sauveur (nomm ensuite Machia'h) sera de la descendance de David. Le lieu dnomm Chilo avait ainsi une sensibilit particulire pour recevoir l'arche d'alliance entre Dieu et Son peuple qui Il parlait entre les chrubins sur l'arche. Et on comprend alors que c'est de l que Josu rpartit les terres entre toutes les tribus descendantes de chair des Patriarches Abraham, Isaac et Jacob.

En Josu 18, versets 1,8,9,10. : rection du Sanctuaire, parfois nomm tabernacle, rpartition au sort par Yehoshua des terres attribues aux diffrentes tribus.

En Juges, chapitres 19, 21 : Viol de la femme d'un lvite par des Benjaminites. La tribu de Benjamin est en grande partie dcim par les autres tribus. Pour permettre la reconstitution du peuple d'Isral en 12 tribus un subterfuge est labor : c'est le rapt des filles de Schilo par les hommes de la tribu de Benjamin rescaps.

En 1 Samuel chapitre 4, versets 3 et 4 et 12. : Les Philistins attaqurent les enfants d'ISral, les battirent et en turent 4000 soldats. Les anciens du peuple conseillrent de faire venir l'arche d'alliance depuis Shilo car, disaient ils sans penser tout le mal que le peuple accomplissait, elle aiderait contre les ennemis mais Dieu ne dfend pas le peuple quand celui-ci agir mal et il laisse alors le pouvoir l'ennemi ou, plus exactement, c'est le peuple qui casse l'aide divine. Les Philistins gagnrent et turent 30000 soldats d'Isral la funeste bataille d'Afek. L'arche d'alliance fut enleve par les Philistins et les deux fils du prtre Hli furent tus.

Ainsi, tout ce qui s'est produit Shilo est d'une importance considrable pour le peuple d'ISral en toutes priodes: c'est LE prototype (www.modia.org - Shilo).

Sal, choisi par Samuel comme roi d'Isral, tait de la tribu de Benjamin.

Pourquoi l'enlvement ? Parce que la tribu laquelle appartient Silo avait, elle aussi, jur de ne pas donner ses filles aux Benjaminites. L'enlvement les libre de leur responsabilit et leur vite le parjure ( Ce n'est pas vous qui les leur avez donnes pour vous croire cette heure en faute 21.22). Les enfants de Benjamin enlevrent un nombre de femmes conforme leur nombre et les prirent pour pouses (23). L'galit est ainsi rtablie pour cette trange tribu de Benjamin, la plus petite d'Isral, le dernier-n de Rachel, le frre de Joseph, le dtenteur du terrain o le Temple sera construit et de la ville, Silo, o l'arche d'alliance rsidait mais aussi celui o la violence et l'homosexualit purent se lever, celui qui ne respecta pas la part lvitique, le dispositif essentiel de l'alliance, le tmoin de l'Un, celui qui n'eut de continuit que par la dfaillance de Jabes Galaad [(demi) tribu de Manass] dans l'alliance, rpondant absente l'assemble des tribus, et le massacre qui s'ensuivit, pargnant 400 femmes conduites Silo objet du "rapt des filles de Silo". Une tribu allait tre retranche (21.7) d'Isral et cela aurait rompu l'alliance, car ce retranchement aurait t trs diffrent de celui de la tribu lvitique. On ne refait pas l'alliance, on ne contourne pas le partage total, en dtruisant une part la destruction de Benjamin fait pendant au cachement de Lvi. Elle en est la caricature et vient punir son manquement envers le principe figur par ce dernier, mais elle ne peut remplir le rle de la tribu lvitique. Les Hbreux sont punis par l o ils ont pch. Il fallait donc rtablir Benjamin par des moyens contournant les rgles, pour que la fonction lvitique dans les douze tribus soit restaure et la place vacante rtablie. Quand la tribu lvitique - mise en surcrot est exclue, c'est toute l'alliance qui s'effondre. L'preuve de cette alliance fonde sur la part lvitique retire au partage, est l'hospitalit, accueil de l'autre, test de la place vacante (Shmuel Trigano, Le judasme et l'esprit du monde, 2011 - books.google.com).

Silo, ville de la Tribu d'Ephram, semble tre la mme que Salem, o a rgn Melchisdech.

L'arche fut faite Oreb par Beseleel, Ochad. Elle sortit d'Oreb et passa Moab, de Moab Sichem, puis Silo ; de Silo au temple de Dagon, del dans la maison d'Abinadab, de l celle d'Obddom ; ensuite Cariathiarim, de Cariathiarim Jrusalem, puis la sainte Sion dans le temple (Antoine-Augustin Bruzen de La Martinire, Crmonies et coutumes religieuses des peuples idlatres, 1809 - books.google.com).

Le psaume 77 (Vulgate) parle de Silo : "Dieu entendit et s'emporta / il rejeta tout fait Isral ; / il dlaissa la demeure de Silo, la tente o il demeurait chez les hommes.".

Or la page 77 de La Vraie Langue Celtique on peut lire :

La mission de Josu tait bien dtermine par ces paroles. Il tait tabli chef de guerre des Hbreux, devait conqurir la terre de Chanaan et la partager au sort entre les tribus, mais l'autorit qu'il recevait ne devenait point hrditaire dans sa famille : il avait simplement remplir la fonction de lieutenant du Seigneur, et Dieu s'tait rserv d'une manire absolue le commandement de son peuple. Le gouvernement direct de Dieu sur les Hbreux a dur depuis la sortie d'Egypte jusqu'au jour o le peuple a demand un roi possdant les mmes droits que les rois des nations voisines. Samuel, qui le peuple s'tait adress pour obtenir le gouvernement monarchique, reut cette proposition avec dplaisir et offrit sa prire Dieu pour connatre sa volont...

C'est bien Silo que Josu partagea la terre d'Isral et c'est bien encore Silo que se termine le livre des Juges, aprs lesquels s'ouvre la priode monarchique, o en son dbut l'arche d'alliance est prise par les Philistins aprs la bataille d'Afek (La Vraie Langue Celtique de labb Henri Boudet : Livre III - Ps. 72 88).

Quelques reprsentation du rapt des filles de Silo

A Bblia Morgan um manuscrito ricamente iluminado, preservado na Biblioteca Pierpont Morgan, em Nova Iorque, sob o nmero Ms M. 638. Geralmente se acredita que este manuscrito foi produzido em Paris por ordem de Lus IX da Frana em torno de 1240

Vierges de Silo, Morgan Bible - pt.wikipedia.org

Vierges de Silo, Psautier de saint Louis (vers 1256) - gallica.bnf.fr

Vierges de Silo - XVIIme sicle

Vierges de Silo - XVIIIme sicle

Le noir et la tribu de Benjamin

Lexistence de la tribu de Benjamin tait aussi trs particulire. Son territoire tait petit et presque tout occup par les Chananens, soit allis, comme les Gabaonites, soit ennemis, comme les Jbusens. Les Benjaminites ntaient gure quun corps militaire spcial, une caste leve en vue du maniement de la fronde et o les jeunes gens prenaient lhabitude de se servir de la main gauche au lieu de la main droite. Leur lieu fort tait Giba, au nord de Jrusalem. On ne les aimait pas, et leurs murs passaient pour trs mauvaises (Ernest Renan, Histopire du peuple d'Isral, Livre II, Chapitre XII, 1889 - books.google.com).

Les Benjamites composrent l'arme du roi Asa de Juda avec les hommes de la tribu de Juda et combattirent Zerah le Kushite (Ethiopien, noir) et ses "mille milliers" de combattants. Benjamin contribua la victoire et pilla en faisant du butin (3 Rois ou 2 Paralipomnes 14,8-14), confirmant la bndiction de Jacob fait de mme un titre d'honneur Benjamin d'tre un loup qui dchire, qui le matin dvore sa proie et le soir encore a du butin partager (Gen. 49, 27).

Car il a pill, les Noirs aux jours d'Asa et les Assyriens aux jours d'zchias. Voici la description de son courage et de son intrpidit : Au matin il prend la proie et au soir il partage les morceaux (Abu al-Faraj Abd Allah ibn al-Tayyib, Joannes Cornelis Josephus Sanders, Commentaire sur la Gense, Volume 275, 1967 - books.google.com, Adolphe Lods, Histoire de la littrature hbraque et juive: depuis les origines jusqu' la ruine de l'tat juif (135 aprs J.-C.), 1950 - books.google.com).

On a dans le titre de le psaume VII (7) un exemple et une preuve de la difficult des titres qu'on lit la tte des psaumes, et du peu de lumires qu'ils donnent pour l'intelligence de ces sacrs cantiques. La Vulgate dit, d'aprs les Septante, psaume de David, qu'il chanta au Seigneur, cause des paroles de Chusi , fils de Jmini (ou de Benjamin). Ce Chusi, fils de Jmini, dont parle le titre, c'est, dit-on, ou Sal, fils de Cis, et de la tribu de Benjamin, ou Sme, partisan d'Absalon, lequel toit aussi de cette tribu. David aura pu l'appeler Chus ou Ethiopien, cause de la noirceur de son caractre. Comme il s'agit dans le psaume de perscutions cruelles, tout ce qu'il nonce peut tre appliqu Sal, qui ne cessa de perscuter David, ou Sme, qui outragea insolemment ce prince, lorsqu'il toit en butte aux fureurs d'Absalon. (Guillaume Franois Berthier, Les Psaumes traduits en franais: avec des notes et des rflexions, 1835 - books.google.com).

Le cheval blanc

Dans la premire version du Ravissement des Sabines, un cheval blanc est mont par un homme casqu et cuirass de fer. Dans la deuxime version du Ravissement, se trouve aussi un cheval blanc mont par un cavalier portant un casque plumet.

Nicolas Poussin, Le ravissement des Sabines (1637) - www.arretetonchar.fr

Le Talmud de Babylone, dont fait partie le trait Sanhdrin, fut imprim en Europe pour la premire fois Venise en 1520 par Daniel Bomberg, par Justiniani en 1550 toujours venise, Ble en 1578 par Frobenius, expurg par Morinus des textes peu aimable pour Jsus Christ selon les instances du Concile de Trente (suppression du trait Avoda Zara), Cracovie vers 1605 (Luigi Aloisi Chiarini, Le Talmud de Babylone, 1831 - books.google.com).

R. Alexandri said: R. Joshua b. Levi pointed out a contradiction. it is written, in its time [will the Messiah come], whilst it is also written, I [the Lord] will hasten it! if they are worthy, I will hasten it: if not, [he will come] at the due time. R. Alexandri said: R. Joshua opposed two verses: it is written, And behold, one like the son of man came with the clouds of heaven whilst [elsewhere] it is written, [behold, thy king cometh unto thee ] lowly, and riding upon an ass! if they are meritorious, [he will come] with the clouds of heaven; if not, lowly and riding upon an ass. King Shapur [I] said to Samuel, 'Ye maintain that the Messiah will come upon an ass: I will rather send him a white horse of mine.' He replied, 'Have you a hundred-hued steed?'

R. Papa said: When the haughty cease to exist [in Israel] the magi shall cease [among the Persians]; when the judges cease to exist [in Israel], the chiliarchi shall cease likewise. Now, 'when the haughty cease to exist, the magi shall also cease,' as it is written, And I will purely purge away thy haughty ones and take away all thy tin. 'When the judges cease to exist, the chiliarchi shall cease likewise, as it is written, The Lord hath taken away thy judgments, he hath cast out thine enemy.

The School of R. Shila said: His name is Shiloh, for it is written, until Shiloh come (Gense 49,10) (www.come-and-hear.com - Sanhedrin 98, Johannes Coccejus, Duo Tituli thalmudici Sanhedrin et Maccoth, Opera omnia, Volume 9, 1629 - books.google.com).

Comme le roi de Perse Chapour Ier se propose de faire cadeau d'un cheval blanc au Messie juif, les mages - venant probablement de Perse et qui doivent disparatre avec tous leurs collgues selon le Sanhedrin lorsque l'orgueil disparatra d'Isral - de l'Evangile de Mathieu offrent les leurs au Messie chrtien. Les prsents royaux contrastent avec l'humilit de la condition des messies.

Comment les kabbalistes comprennent-ils la formule du trait talmudique Sanhdrin (98 a): Le messie ne viendra que dans une gnration qui sera compltement perverse ou totalement juste Si la gnration est juste autrement dit, si l'utopie est ralise eh bien c'est cela mme le messie. C'est une vision progressive des choses. Dans le cas o la gnration est perverse ou injuste, nous touchons un stade radical. Le malaise est tel que si Dieu n'intervient pas de manire miraculeuse et arbitraire, ce sont les juifs qui risquent de disparatre jamais. Dans le premier des deux cas, c'est aux juifs qu'incombe la responsabilit d'agir pour fairevenir le messie.Dans lesecond, c'est Dieu qu'incombele devoir d'intervenir (Victor Malka, Moshe Idel, Les Chemins de la Kabbale, 2000 - books.google.com).

Ce propos de Sanhdrin 98a exprimant un dialogue lgendaire entre le roi Sapor et l'amora babylonien Samuel (IIIe sicle) : le roi sapor dit samuel : Vous dites que le messie viendra, mont sur un ne, eh bien ! Je vais lui envoyer un cheval tincelant que je possde ! En possdes-tu un qui ait mille couelurs ? (Dan Jaff, Entre rationalisme et utopie, Aux origines des messianismes Juifs: Actes du colloque international tenu en Sorbonne, Paris, les 8 et 9 juin 2010, 2013 - books.google.com, Joseph Bonsirven, Le judasme palestinien au temps de Jsus-Christ, 1950 - books.google.com).

Si Schiloh signifie Messie pour la plupart des Juifs et des Chrtiens, sa ressemblance avec le nom de la ville de Silo permet de faire un lien entre le cheval blanc du Ravissement des Sabines version 1 et la ville de Silo.

Quelques rabbins ont pris le nom de Shiloh ou Shilo comme s'il signifiait la ville de ce nom dans la Palestine. Le sceptre ne sera point t Juda jusqu' ce qu'il vienne Silo (en hbreu il a cess, il a fini. Le Clerc, in Genes.) (Augustin Calmet, Dictionnaire historique, archologique, philologique, chronologique, gographique et littral de la Bible, Migne, 1846 - books.google.com).

Aben-Ezrah, the most learned and acute of all the Jewish commentators, took Shiloh to be the name of the place, where the Convention-tent or Tabernacle was erected aster the conquest of Chanaan, Josu 18. 1. and renders the comma thus: "until Shiloh be at an end; or "cease to be." For then, fays he, David reigned (Alexander Geddes, Critical Remarks on the Hebrew Scriptures: Remarks on the Pentateuch, 1800 - books.google.com).

Le Rav Abraham ben Meir ibn Ezra est un rabbin du XIIe sicle n Tudle ou Cordoue vers 1092 et mort en 1167. Grammairien, traducteur, pote, exgte, philosophe, mathmaticien et astronome, il est considr comme lune des plus minentes autorits rabbiniques mdivales (fr.wikipedia.org - Abraham ibn Ezra).

la mort du roi Hormizd II (302309), les dirigeants persans tuent son fils an Adhur-Narseh, aveuglent le deuxime et emprisonnent le troisime (Hormizd, qui s'enfuit ensuite Byzance). Le trne est rserv pour le fils encore natre d'une des femmes de Hormizd II. Shapur II serait donc le seul roi de l'histoire avoir t couronn in utero : la couronne est place sur le ventre de sa mre. L'enfant, nomm Shapur, est donc n roi ; le gouvernement est exerc par sa mre et d'autres personnages haut-placs de l'empire. Quand Shapur II atteint l'ge de gouverner, il se rvle tre un des plus grands rois de la dynastie. Shapur II est l'arrire-petit-fils de Shapur Ier, par Hormizd II et Narseh (fr.wikipedia.org - Shapur II).

Rappelons que Chilo (Shiloh), vient de chiliah, placenta, progniture du ventre, descendance prouve, et que Cyrus, qui permit aux Juifs de retourner Jrusalem et de reconstruire le temple, est un des Oints (Messie) des Juifs.

Shapur II n'tait pas initialement hostile aux chrtiens installs dans son empire, qui taient dirigs par Simon bar Sabbae, le Catholicos de Sleucie et Ctsiphon. Toutefois, la conversion de l'empereur Constantin Ier au christianisme gnre la mfiance du grand roi vis--vis de ses sujets chrtiens considrs comme des agents de l'ennemi tranger. La guerre entre les empires va transformer cette mfiance en hostilit. Aprs la mort de Constantin Ier, Shapur II, qui se prparait la guerre depuis plusieurs annes, exige un double impt des chrtiens de son empire afin de financer le conflit. Simon refuse d'accepter cette capitation et Shapur donne l'ordre de dporter le Catholicos et son clerg Karka de Ledan dans la province d'lam. Aprs une ultime entrevue avec l'empereur, Simon est excut le 17 avril 341 avec deux compagnons. C'est alors que dbute le cycle des martyrs pendant lequel des chrtiens sont mis mort. Les deux successeurs de Simon, Shahdost et Bar Bashmin, sont galement martyriss les annes suivantes, et le Catholicosat de Sleucie et Ctsiphon reste vacant de 346 363 (fr.wikipedia.org - Shapur II).

Il semble acquis, en tous cas, ainsi que l'a montr J. Neusner, que Sapor II pargna aux Juifs le sort cruel qu'il rservait aux chrtiens. En l'absence de signes vidents qui nous permettraient de dceler une attitude franchement hostile de de la part de Sapor II l'gard des Juifs, il n'est pas impossible que ceux-ci, pour payer de retour ce qui pouvait leur apparatre comme un traitement de faveur, aient attis la colre des autorits perses contre les chrtiens. La conclusion de J. Neusner dans Babylonian Jewry and Shapur II's persecution of Christianity from 339 to 379 A.D, mrite d'tre retenue : "On the whole, therefore, one cannot suppose that Shapur or his government planned or carried out a general persecution either of the Jews or of Judaism" (p. 56) (Jean Ouellette, Aphraate, Qumrn et les Qarates, A history of the Mishnaic Law of Purities. 15. Niddah, Commentary, 1976 - books.google.com).

Jacques Basnage (Sieur de Beauval) note l'exil du rabbi Ravena Nachmanides que Sapor II voulut faire mettre mort pour des crimes prsums, et que l'Impratrice douairire sauva aprs avoir eu un songe (Jacques Basnage (Sieur de Beauval), L'histoire et la religion des juifs, depuis Jesus-Christ jusqu' present: pour servir de supplment et de continuation l'histoire de Joseph, Volume 4, 1706 - books.google.com).

Kalk ou Kalkin est le dixime et dernier avatar de Vishnou. C'est un avatar venir . Il est reprsent dans l'iconographie soit comme un dieu tte de cheval, soit comme Vishnou montant un cheval blanc cens protger les brhmanes et vaincre le mal (fr.wikipedia.org - Kalki).

le 10me avatar de Vishnou - www.picstopin.com

C'est chez les Perses, dans la religion Mazdenne cre par Zarathoustra, qu'est apparu le premier concept du Messie. Les Perses l'appelaient Saoshyant . Ce nom dsignait parfois LE grand Messie qui viendra la fin des temps, mais il servait parfois aussi de titre divers envoys du dieu Ahura Mazda apparaissant tout au long de l'histoire. Il est donc clair que le concept du Messie a t introduit dans la pense juive par des influences zoroastriennes.

Support du judasme post-biblique, le messianisme repose sur des rvlations bibliques. La tradition talmudique distingue 2 figures de messies : Ben Joseph, messie souffrant, et Ben David, messie triomphant ; Ben Joseph tant le prdcesseur de Ben David. Le messie dlivrera de toutes les souffrances et du mal (eschatologie.free.fr - Nolan Romy, Le Messie d'Isral, son retour et sa gloire, 2011 - books.google.com).

Le Casque hmisphrique du cavalier

Le cavalier sur le cheval blanc de la premire version du Ravissement est cuirass et casqu d'un mtal gris qui doit tre du fer.

Les Perses ne stoient tenus en paix, depuis la victoire de Galre, que pour mieux se disposer la guerre. Ce fut pendant quarante ans leur unique occupation. Ils attribuoient les mauvais succs prcdens au dfaut de prparatifs. Ils amusoient les Romains par des ambassades et par des prsens, tandis. quils formoient des archers et des frondeurs, quils dressoient leurs chevaux, forgeoient des armes, amassoient des trsors, laissoient leur jeunesse le temps de se multiplier, assembloient grand nombre dlphans, exeroient la milice jusqu'aux enfans. La culture des terres fut pendant ce temps-l abandonne aux femmes. La Perse. toit trs-peuple, mais, elle navoit point de fer. Ils en demandrent aux Romains, sous prtexte de ne sen servir'que contre les barbares leurs voisins. Constantin se doutoit de leur dessein; mais, pour ne pas donner Sapor occasion de rupture, se fiant dailleurs en tout vnement sur la supriorit de ses forces, il leur en accorda. Ils en firent des javelots, des haches, des piques, des pes, de grosses lances : ils couvrirent de fer leurs cavaliers et leurs chevaux; et ce mtal dangereux, obtenu de Constantin, servit entre les mains des Perses dsoler la Msopotamie et la Syrie sous l'empire de ses successeurs (Charles Lebeau, Histoire du Bas-Empire, commenant Constantin-le-Grand, Volume 1, 1819 - books.google.com).

Le cavalier n'est pas le seul dans la composition avoir un armement de fer.

Il semble ncessaire de faire ici une distinction entre le kamelaukion, la couronne-casque ferme et des espces varies de couronnes crte (Bugelkronen) , qui apparaissent en Occident ds le IXe et qui jouent un rle prpondrant dans la discussion de l'origine du kamelaukion, en particulier chez Deer et Schiramm. Jamais on ne voit une couronne crte porte par un empereur byzantin. Il ne faut pas oublier ce fait pour se permettre de juger exactement les couronnes crte varies toujours prsentes dans les discussions scientifiques relatives la couronne du kamelaukion. Schramm dmontre que la couronne crte trouve son origine dans un type de casque de fer avec une bande encerclant la tte et deux arcs qui se croisent sur la tte sur une calotte hmisphrique. Les couronnes crte occidentales apparaissent partir du IXe sicle. Selon un dessin conserv la Bibliothque nationale, Paris, on voit que le roi de Bourgogne, Boson (879-887) porte une couronne crte ouverte. Sainte Foy de de Conques, sur une statue reliquaire fabrique Conques au temps de l'abb Etienne (942-984), porte sur la tte une couronne crte orne de lys. Cette statue se situe au Xe sicle. Sur deux plaques d'mail de la couronne impriale germanique du Xe sicle deux rois vtrotestamentaires portent une couronne ouverte crte garnie de pendeloques, la caractristique de la couronne byzantine frappante avec le kamelaukion byzantin. En fait, il ne manque que les pendeloques, caractristiques propres de la couronne byzantine.

Alfldi proposa l'empire sassanide comme chanon intermdiaire de ce type de casque originaire de la Msopotamie archaque ainsi que nous l'avons montr plus haut. Grabar s'en tient aussi l'origine iranienne. Reiske dans son son commentaire du Livre des Cermonies, estime que la couronne impriale du kamelaukion drive d'un casque. Il fait une distinction entre l'anneau du front et les deux arcs qui se croisent sur la tte. La difficult principale du point de vue de preuves archologiques, vient du fait qu'on n'a retrouv aucune couronne-casque du type de celle de Thodat ou de Totila. En Italie, cette poque, les chrtiens n'taient pas enterrs avec leurs insignes, ce qui rend malheureusement impossible de trouver une telle couronne- casque dans les tombeaux des princes ou des aristocrates goths. d'une croix chrtienne, qui sont portes au roi lombard Agilulfe (591-615) par les dignitaires de sa cour sur la plaque frontale d'un casque de Val de Nievole, ont au fond la mme construction. Ce sont aussi des casques fermoir. Le casque de Constantin le Grand est souvent mis en parallle avec les couronnes gothes ou mme considr comme prototype du kamelaukion comme le fait Deer appartient cependant un groupe de casques entirement comportent deux segments bilobs.

Alfldi propose le IIIe sicle comme date de l'adoption de ce casque par les Romains. Les casques sassanides parmi lesquels un entirement fait de bronze et originaire de Msopotamie se trouvant au British Museum Londres et le relief de Taq-i-Bostan du Ve sicle.

Une autre ligne nous conduit aux casques ports par certains souverains sassanides, vus par ex. sur le relief du rocher de Taq-i-Bostan sur la tte de Proz et les officiers iraniens de haut rang. Pour notre analyse de l'origine du kamelaukion il est important de noter que Proz se trouve, mont cheval, revtu de l'armure entire de kataphractaire, dans la sphre infrieure des deux sphres atmosphriques o rgnent les dieux selon la conception vdique. Le mot Taq-i-Bostan signifie vote du trne, comme l'a montr Alfldi. Dans ce relief de rocher, o le caractre de triomphe du roi-dieu est particulirement soulign, Proz porte un casque d'une grande importance pour notre problme. Ce type de casque fermoirs bien identifiable malgr les dommages qu'a subi le monument, sert ici d'insigne. Proz porte sur le casque un diadme dentel. La cuirasse couvre tout le visage.

Les rois goths ont, selon toute vraisemblance, import le port de ce type de casque comme insigne royal de l'Iran. Il existe une assez riche collection de monnaies de rois goths avec d'excellentes reprsentations de la couronne du roi Totila (Baduila) qui rgna de 541 552. Un de ses prdcesseurs sur le trne, Thodat, qui rgna de 534 536 seulement, montre sur ses monnaies le mme type de couronne casque, excut avec encore plus de dtails.

La couronne que portent ces deux souverains goths sur les monnaies est identique la couronne impriale tardive de l'empire byzantin, appelle kamelaukion, d'aprs les sources littraires byzantines. Elle a toutes les caractristiques du casque prcieux fermoir. Les parties couvrant les oreilles et le nez ont disparu et le casque donne l'impression d'tre une couronne hmisphrique, bien que l'hmisphre soit assez plat (Elisabeth Piltz, Kamelaukion et mitra: insignes byzantins impriaux et ecclsiastiques, 1977 - books.google.com).

Monnaie de Thodat - en.wikipedia.org - Theodahad

kamelaukion, the rounded crown based on the ancient Persian Mitra, originally devised as the headgear of Byzantine emperors of the twelfth century, but eventually adopted by bishops in the Orthodox Church as a symbol of authority (Jeffrey Spier, Gordon Morrison, San Marco and Venice, 1997 - books.google.com).

As early as the 14th century we see representations of Christ in the Deesis as both high priest and imperator. The crown (kamelaukion) of the Byzantine emperor ranks him as King of Kings. The omophorion on his shoulders indicates that he is also a priest (Hebrews 4:14 5:10). His vestments are adorned like the Imperial Byzantine robe. As Queen Mother, Mary is also crowned. She wears the white maphorion of purity and her robe is decorated with pearls. St. John is represented in garments of an ascetic. More even than the Mother of God is he the observer rather than worshipper of the central figure of Christ, who is shown in a frontal pose.

Le cavalier de Taq-i-Bostan est l'un des deux seuls exemples d'une statue en quasi ronde-bosse, l'autre tant la statue de Shapur Ier Mudan-e Shapur, et la seule reprsentation d'un roi sassanide en cataphracte, cest--dire vtu la manire parthe d'une armure complte avec casque et cotte de mailles.

La couronne est celle de Proz Ier, mais sa carrire militaire ayant t dsastreuse, on comprend mal pourquoi un tel hommage lui aurait t rendu. On pense plutt qu'il s'agit de Khosro II et son clbre cheval Shabdiz. Khosro fut un grand conqurant, et il tait particulirement rput pour ses talents de chasseur, ce qui justifierait les bas-reliefs des parois latrales reprsentant des scnes de chasse

Ardachr II, Taq-i-Bostan - fr.wikipedia.org - Taq-e Bostan

Statue questre de Proz Ier ou Khosro II, Taq-i-Bostan - fr.wikipedia.org - Taq-e Bostan

Tout a pour un casque qui ressemble une gamelle pour chien renverse sur la tte d'un cavalier !