Partie IX - Synthèse   Chapitre LVIII - Autour de Rennes   Les Bergers des Abruzzes : Crognaleto   
LES BERGERS D'ARCADIE CROGNALETO

Crognaleto

Nous avons vu que le lieu appel Cranite l'tait en raison des cornouillers qui poussaient dans la rgion. Il s'agissait de retrouver un site en rapport avec cette vgtation mais aussi qui reproduisait le dcor invers des Bergers d'Arcadie. Crognaleto semble se conformer ses contraintes (Les Bergers d'Arcadie, ts, ts !).

Le nom de Crognaleto provient d'un terme dialectal " crognale ", par corniolo, en italien cornouiller.

Crognaleto se trouve dans l'antique pays des Prtutiens (Pretuzi en italien). Ceux-ci taient les allis des Samnites dans la troisime guerre qui porte leur nom, tandis que les Piceni (du pays Picenum) avaient fait alliance avec les Romains qui crasrent la coalition qui comptait en plus des Gaulois, des Etrusques et des Ombriens, la bataille de Sentinum en -295. Les Samnites capitulrent en -290. Le pays prtutien fut annex Rome qui y fonda les colonies d'Hadria et de Castellum novum.

Les consuls : P. Cornelius Rufinus II et C. Junius Bubulcus Brutus II, entrent en charge en avril 277 avant J, C. et sont tenu en chec dans les montagnes du Samnium rvolt. Chacun des consuls rejeta sur son collgue la cause, de leur dfaite ; ils sparent leurs armes. Junius ravage le Samnium, la Lucanie et le Brutium. Est-ce que Cranite ne serait que le lieu de refuge, en pays prtutien, des Samnites chasss de leur pays dvast, ou le lieu de la bataille perdue par les Romains mal plac par l'historien Zonaras dans le Samnium ? En 269, les Piceni se rvoltent leur tour contre Rome, mais seront dfinitivement dfaits en 268.

Sur la commune de Crognaleto, sur la Colle del Vento Piano Vomano, se trouve des vestiges antiques sur une surface de 1200 m2, une " arx " renfermant une petite construction, avec murailles polygonales remontant au IIIme sicle avant J.-C. Ces murs cyclopens sont appels " Murs des Paladins ". Il n'est pas certain que cela soit un vicus romain, mais certains pensent que cette installation antique est la plus ancienne des Abruzzes. Dans le primtre de la forteresse, un difice plan rectangulaire possde l'intrieur une mosaque tessons de 1,5 cm de ct. Sa dimension (8,5 m x 4,5 m) laisse penser un petit temple. Prs de l se trouvait l'glise de San Martino de Campanea datant du haut Moyen ge. Des lments de la btisse ont servi construire l'glise San Nicola de Piano Vomano. La forteresse contrlait la valle du fleuve Vomano et se trouvait aux confins des Safini des Abruzzes et des Sabins du Latium (www.provinciateramo.net - Crognaleto).

Pour plus de prcisions sur le site de Colle del Vento :

(www.youtube.com, giannidimuzio.blogspot.com/)

Crognaleto, 1105 m d'altitude, est domin par le Monte Corvo de la chane du Gran Sasso et par le Monte Gorzano de la chane des Monte della Laga. La commune fut institue en 1813, durant l'occupation napolonienne, faisant avant partie de l'" Universit " di Piano Roseto. La commune regroupe les localits de Alvi, Cervaro, Cesacastina, Frattoli, Macchia Vomano, Nerito, Piano Vomano, Poggio Umbricchio, San Giorgio, Santa Croce, Senarica, Tottea, Valle Vaccaro, Aiello, Aprati, Mastrisco, Paladini, Tintorale.

Il y avait une glise San Salvatore dans les annes 1300, et la Fonte San Salvatore. L'glise de Crognaleto est ddie sainte Catherine. La petite glise de la Madonna della Tibia, construite en 1617 comme ex-voto de Bernardo Paolini, est l'origine un refuge pour plerins. A Aiello, la Chiesa dei Santi Silvestro e Rocco des annes 1539-1581, remanie en 1631 (le " Rientro " de San Rocco est ft San Salvo au bord de la mer toujours dans les Abruzzes le 18 septembre) ; Alvi la Chiesa di Santa Maria Apparens de 1516 ; a Cervaro la Chiesa di Sant'Andrea, avec des fresques du XVIIme sicle ; Cesacastina, la Chiesa dei Santi Pietro e Paolo, ombrage par un orme sculaire ; les maisons de Colle Morello voquent la prsence importante des Jsuites avec leur monogramme grav.

Nicolas Poussin tait li plus ou moins avec cet ordre religieux au sein duquel s'taient formes les fameuses Aa. "Aa aeterno" sont les lettres communes du palindrome du Carr SATOR et de ET IN ARCADIA EGO (Le Carr SATOR - Les Bergers, SAUTRAN vs SFUTRAN).

Corvaro a son Palazzo Nardi du XVIme sicle et sa Chiesa di San Giovanni Battista gothique avec portique du XVIIme dit "le logge", la Chiesa della Madonna del Soccorso, la Chiesa di Sant'Antonio Abate. Macchia Vomano a sa Chiesa di San Silvestro du XVIme sicle ; Poggio Umbricchio, la Chiesa di Santa Maria Laurentana avec un portail de 1570. A Santa Croce, le pont romain est attribu aux Paladins, hros de Charlemagne (www.galappenninoteramano.it - Crognaleto).

Panorama de Crognaleto

Panorama depuis la Colle del Vento

La Valle delle Cento Cascate est situe au pied du Monte Gorzano (2.458 m., le sommet le plus lev du massif de la Laga), au-dessus du bourg de Cesacastina, fraction de la commune de Crognaleto. La Valle est forme par le torrent Fosso dell'Acero (www.avventurosamente.it - Monte Gorzano).

Poussin et Crognaleto

Il bien difficile d'affirmer que Nicolas Poussin avait connaissance de ce lieu des Abruzzes appartenant l'poque aux Aragonais du Royaume de Naples. Mais le tableau des Bergers d'Arcadie compar aux vues depuis Crognaleto laisse perplexe.

Le monte Camicia peut tre remplac par une autre vue inverse du Gran sasso, bien intressante :

Capestrano se trouve dans la province de l'Aquila, dans la vall du Tirino, prs du Gran Sasso. A gauche du Tirino, dans un mur de l'glise San Pietro ad Oratorium, fonde par Didier, dernier roi lombard, en 756 aprs J.-C., est encastr un carr magique ROTAS : "ROTAS OPERA TENET AREPO SATOR". Les lettres communes du carr SATOR et d'ET IN ARCADIA EGO ont fait l'objet d'une tude dans Le carr SATOR : les Bergers.

Le carr ROTAS de Capestrano

www.inabruzzo.it - San Pietro ad Oratorium

L'homme qui compta normment dans la vie de Poussin est Marino Marini, le Cavalier Marin, qui vint Paris en 1615, alors que Nicolas y tait depuis 1612. Une amiti les unit qui se poursuivit jusqu Rome o ils se retrouvrent. Poussin s'installa dans la ville ternelle en 1624, et Marini l'avait rejointe l'anne prcdente, date laquelle son Adonis avait paru. Les retrouvailles furent de courte dure, car le Napolitain - le Cavalier tait en effet n Naples - meurt toujours Naples le 24 mars 1625, ce qui ne l'empcha pas de mettre en relation le peintre avec Marcello Sacchetti, lui ouvrant les portes des Barberini. Poussin dut rencontrer le Cardinal Francesco, tre prsent au pape lui-mme ; il noua trs vite des relations directes avec Cassino Dal Pozzo. Du coup, il se trouvait au contact de tout un milieu brillant, cultiv, ami des lettres et des arts, s'intressant l'Antiquit dans ses diverses formes tout en restant proche du pouvoir, parfois mme directement ml aux affaires politiques (Jacques Thuillier, Nicolas Poussin, p. 120).

Nicolas Poussin avait peint pour des amateurs de Naples, dont il s'tait fait une clientle la fin des annes vingt, comme Geronimo Gosman ou Gusman chez qui Fabrizio Valguarnera avait vu des toiles du matre. Fabrizio, d'une grande famille de Palerme, tait impliqu dans une affaire de vol de bijoux perptr par Manuel Alvares Carapeto, jeune portugais qui avait t charg de les convoyer. Fabrizio sera arrt Rome en 1631 et Poussin inquit, on le souponnait d'avoir t pay avec des pierreries, ce qui ce rvla faux car sa rtribution tait constitu d'argent liquide.

Crognaleto se trouvait donc l'poque dans le Royaume de Naples. Des grands seigneurs de la rgion faisait partie les Acquaviva qui reurent le privilge d'ajout d'Aragon leur nom. Famille noble illustre du royaume de Naples, son fondateur fut Rinaldo (Renaud), seigneur d'Atri, Forcella, Cantalupo, Castelvecchio et Acquaviva. Rinaldo est aussi le nom d'un ermite inhum Fallascoso dans les Abruzzes, ft le 7 mai et le 28 aot, et le 18 septembre selon Ptin et Collin de Plancy, mais cela reste sujet caution.

Au XVIme et XVIIme sicles, des membres de la famille entrrent dans l'ordre les Jsuites avec Claudio (1543-1615), premier gnral italien et l'un des plus grand, Rodolfo (1550-1616), son neveu mort martyr et batifi (fte le 25 juillet), et Ottavio (1609-1674).

Ottaviano Acquaviva, neveu de Claudio, sera abb commendataire de l'abbaye bndictine de Crognaleto vers 1580. Il sera par la suite nomm cardinal en 1591 par Grgoire XIV. Lgat de la Campagne de Rome, cardinal-lgat Avignon en 1594, il est mort en 1612 archevque de Naples, et est inhum Montorio al Vomano, o se trouvent les vestiges d'un temple ddi Hercule, ct de Crognaleto. Il protgeait les savants et les gens de lettres.

Ottavio Acquaviva d'Aragon, cardinal

www.vaticanhistory.de

Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon, n vers 1600 et mort en Catalogne le 26 juin 1665, la mme anne que Poussin, 20e comte de Conversano, 3e duc de Noci, 12e Comte de San Flaviano, 7e duc de Nard et comte de Castellana (en 1623) tait un militaire et un homme politique italien du XVIIe sicle. Gianirolamo succda son pre en 1626.

l't 1647, il fut envoy par le roi de Naples pour dompter la rvolte de Nard et de Lecce, conscutive la rvolte de Masaniello, jeune marchand de poisson, Naples le 7 juillet 1647. Poussin sera tenu au courant de cette affaire par Andr Flibien, alors secrtaire de l'ambassadeur de France Rome Fontenay-Mareuil. Aprs une mdiation par l'vque Pappacoda de Lecce, Acquaviva envahit du 3 au 6 aot 1647 les campagnes de Nard avec 4000 hommes arms et fit arrter et juger les chefs de la rvolte. Il en profita pour liminer quelques adversaires parmi lesquels l'archiprtre Filippo Nuccio et 4 abbs, tous dcapits le 20 aot 1647. Henri de Guise, petit-fils du Balafr, s'tait prcipit et se fit proclam duc de la Rpublique de Naples. Captur, il sera transfr en Espagne. Le duc de Montesarchio partisan de la rbellion sera tortur mort. Poussin crira au sujet des vnements de ces temps : " C'est grand plaisir de vivre en un sicle-l o il se passe de si grandes choses, pourvu que l'on puisse se mettre couvert en quelque petit coin pour pouvoir voir la comdie son aise "

Acquaviva fut surnomm le Guercio des Pouilles par les siens de par sa tendance semer la discorde, mais son nom est aussi associ la culture, car il fut le mcne des crivains et des peintres. Parmi eux, Paolo Domenico Finoglia, peintre de l'cole napolitaine, qui peigna dix toiles consacres la Jrusalem Libre sa demande. Ces toiles sont conserves la Pinacothque communale. Poussin peindra aussi des tableaux portant sur cette uvre du Tasse : Armide dcouvrant Renaud endormi (deux toiles, l'une vers 1625 et l'autre vers 1630) ; Les compagnons de Renaud (vers 1632) ; Armide transportant Renaud endormi (1637 pour Jacques Stella) ; Tancrde et Herminie (l'une vers 1625, l'autre vers 1635) (fr.wikipedia.org - Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon).

Vgtations

Rhus coriaria, corroyre, sumac ou rouvre des corroyeurs (Sicilian sumac en anglais), de la famille des Anacardiaceae, est un arbuste de 3 4 mtres, qui adore le calcaire, dont les rameaux sont carts, presque dichotomes fragiles et cassants contenant de la mlle. L'corce est brune et velue. Le feuillage est caduc, brillant sur le dessus, revers velu, vert moyen virant orange-rouge en automne avec de grandes feuilles (10-20cm) imparipennes cinq sept paires de folioles sessiles, ovales-lancoles marge dente, le ptiole ocre clair est velu. Les feuilles dj jaunies du Rhus coriaria ne passent pas au rouge lorsqu'elles sont abrites du contact de la lumire. La floraison se droule du printemps l't (mai-aot suivant le climat) avec de minuscules fleurs nectarifres, toiles runies en denses panicules (15 20cm) riges, pyramidales sur des tiges velues ocre claire de couleur blanc-jaune. Les fruits sont de petites drupes aromatiques rousses hirsutes. Coriaria vient de " corium " qui dsigne le cuir. Sumac vient du mot arabe " summaq " ou du mot persan " somagh " qui dsigne l'espce. Le feuillage riche en tanin est encore rcolt la fin de l't (juillet-septembre). On le cultive en Espagne et en Italie pour, au moyen de ses feuilles, tanner les cuirs, et surtout pour prparer les peaux de chvres, dont on fabrique le maroquin noir, d'o son nom commun de Sumac des corroyeurs (Les Bergers d'Arcadie, ts, ts !). Le tannage au sumac rend le cuir souple et lger. Pour cela on coupe tous les ans, la fin de l't, ses jeunes branches pour, aprs les avoir fait scher, les rduire en poudre. Le commerce de cette poudre est un objet de produit considrable pour quelques cantons. Il parat que sa culture ne consiste qu' planter ses rejetons dans les sols les plus arides, et les abandonner eux-mmes.

Les feuilles des branches du tableau sont indiffrement imparipennes ou paripennes.

Quant l'corce, elle donne un pigment jaune jaune-orang et celle des racines un pigment brun. F. Tammaro [Flora Officinale d'Abruzzo. Chieti: Centro Servizi Culturali Regione Abruzzo; 1984.] note dans les Abruzzes, l'utilisation de Rhus coriaria L. avec l'corce de la tige (jaune : couleur de la tunique de la dame des Bergers) et l'corce des racines (marron).

Ses feuilles et ses fruits sont astringents et antiseptiques. On a employ les feuilles utilement en dcoction contre les maladies causes par la dtente des fibres, comme certaines diarrhes ou pour les maladies de l'il. On employait anciennement les baies qui ont de plus une saveur acide agrable comme assaisonnement ; les Turcs ont seuls conserv cet usage. En France mme on le met quelquefois, ainsi que les fleurs, dans le vinaigre pour le fortifier. Il est originaire des parties mridionales de l'Europe. En France, il remonte jusqu'au dpartement du Lot.

Pline, Histoire Naturelle : Le sumac mle (rhus coriaria, L.) de Syrie porte une graine ; le sumac femelle est strile ; la feuille ressemble celle de l'ormeau, un peu plus longue, velue; les ptioles en sont toujours opposs ; les branches sont minces et courtes. On emploie cet arbre prparer les peaux en blanc. La graine est semblable une lentille, elle rougit avec le raisin ; on la nomme rhus; elle est ncessaire dans les mdicaments (xxiv, 79).

(Franois Arago, Dictionnaire universel d'histoire naturelle, Volume 12, Franois Rozier, Antoine Augustin Parmentier, Nouveau cours complet d'agriculture thorique et pratique, Volume 12, fr.wikipedia.org - Rhus, nature.jardin.free.fr - Rhus coriaria, Paolo Maria Guarrer, Household dyeing plants and traditional uses in some areas of Italy)

18 septembre

L'ombre du bras du berger agenouill forme la lame d'une faux. Il est bien question du temps, et donc du calendrier qui en fait la mesure. Le berger dsigne le R, qui dsigne sur les monnaies romaines la ville de Rome, qui est dtermine dans ce miroir de l'Arcadie comme la destination. Le fondateur de Rome est Romulus qui a voir avec le 18 septembre...

On convient gnralement que Rome fut fonde le onzime jour avant les calendes de mai On prtend que le jour o Romulus fonda la ville se trouva tre exactement le trentime jour du mois, et que la conjonction de la Lune et du Soleil produisit ce jour-l une clipse du Soleil, qu'on croit tre celle qui fut observe par le pote pique Antimaque de Tos, la 3e anne de la 6e olympiade. Varron, le plus savant des Romains dans l'histoire, avait un ami nomm Tarutius, philosophe et mathmaticien, qui s'occupait, par curiosit, tirer des horoscopes par le moyen des tables astronomiques, et qui passait pour y tre trs habile. Varron lui proposa de dterminer le jour et l'heure de la naissance de Romulus, Tarutius fit ce que Varron demandait. Aprs avoir attentivement considr et compar ce que Romulus avait fait et subi, la dure de sa vie et le genre de sa mort, il affirma, avec une singulire hardiesse, que le fondateur avait t conu la premire anne de la 2e olympiade, le 23 du mois gyptien Choac, la troisime heure du jour, pendant une clipse totale de soleil. Il ajouta qu'il tait n le 21 du mois Thoth, au lever du soleil, et qu'il avait fond Rome le 9 du mois Pharmouthi, entre la deuxime et la troisime heure. Ces astrologues prtendent que la fortune d'une ville, comme celle d'un particulier, dpend du moment de sa naissance, dtermin suivant la position exacte des astres (Plutarque, Vies parallles : Romulus).

Le nom de Firmanus dnote un natif de Firmum, in Picenum, la ville moderne de Fermo, dans la Marche d'Ancne, mais Tarutius est une appellation trusque.

On considrait jusque-l comme chose indubitable que la fondation de Rome avait concid avec une clipse de soleil, et le systme annalistique rform avait tenu compte de cette exigence. Mais il tait plus certain encore, et plus conforme au caractre lugubre du phnomne, qu'une clipse de soleil avait couvert de son ombre la mort de Romulus. A l'aide du cycle chalden, l'astronome Lucius Tarutius Firmanus put marquer une clipse la date de juillet 717 avant J.-C. Les autres donnes furent fournies par des traditions qu'il tait prudent de ne pas branler. En conservant Romulus ses trente-sept ans de rgne, la fondation de Rome tombait en 753 ou 754 avant J.-C., suivant que l'on considrait le rgne comme finissant dans sa trente-septime anne ou aprs trente-sept ans rvolus. Tarutius parat s'tre dcid d'abord pour les trente-sept ans rvolus, et les avoir mme allongs de trois mois pour conserver la fondation de Rome l'anniversaire traditionnel des Parilia (21 avril) ; car, d'aprs Cicron, il avait fix ce jour le dies natalis de Rome et dress un horoscope o figurait la Lune dans la Balance, le Soleil tant en opposition, c'est--dire dans le Taureau. Or le calcul montre que cette opposition ou pleine lune n'a pu avoir lieu au 21 avril 753, mais seulement aux environs des Parilia de 754 (exactement le 24 avril). Mais Plutarque cite des dates qui ne s'accordent pas avec ces conclusions tires du texte de Cicron. Suivant lui, Tarutius, la demande de Varron, avait fait des calculs extrmement prcis et fix " sans nulle hsitation " la conception de Romulus en 772/1 av. J.-C., le 23 du mois gyptien Choiak, la troisime heure du jour, pendant une clipse totale de soleil; la naissance de Romulus au 21 Thoth de l'anne suivante, vers le lever du soleil ; et la fondation de Rome le 9 Pharmouthi, entre la deuxime et troisime heure. La donne qui manque ici, savoir l'ge de Romulus au moment de la fondation, se retrouve dans Solin 10. Romulus avait dix-huit ans, ce qui met la fondation en 754/3 avant J.-C. Le texte de Plutarque ne rsout pas les questions qu'il pose. Faut-il prendre ces mois gyptiens dans l'ancienne " anne vague " comme le font Petau, Unger, Matzat ou dans l'anne alexandrine, rforme la mode julienne vers l'an 26 avant J.-C. ? Avec l'anne vague, le 9 Pharmouthi tombe, en 753 avant notre re, le 4 octobre (julien), c'est--dire fort loin des Parilia, et l'on ne voit pas pourquoi Tarutius aurait fait natre Romulus au mois de juin. En dates alexandrines, au contraire, le 9 Pharmouthi tombe le 4 avril julien qui correspondait probablement, pour Tarutius, la date des Parilia de 753 avant J.-C. dans le calendrier lunisolaire et Romulus nat le 18 septembre, c'est--dire sous le mme signe et le mme jour qu'Auguste, le second Romulus. L'astronome courtisan avait donc remani son premier calcul, de faon identifier dans le mme horoscope le fondateur de Rome et celui de l'Empire (Dictionnaire Daremberg et Saglio).

Le rapprochement de Metz et de Rome fait au Moyen ge par des lettrs comme Paul Diacre justifie le placement du tableau de Nicolas Poussin aux environs de Metz, Ban-Saint-Martin, o fut inhum le roi d'Austrasie Sigebert III, pre de Dagobert II (Calendrier de Rennes-le-Chteau).

Athna

Athna Ala est la desse dans le temple de laquelle sont assassins de jeunes gens, crime l'origine du "Jugement de Mantine".

Le Mur des Paladins

Au Colle del Vento Crognaleto se trouve un mur cyclopen (gants) : "la Muraglia dei Paladini" (Le Mur des Paladins). Le mot de "paladin" a t rapproch de Pallas, nom qu'Athna prit aprs son combat contre le gant Pallas de la peau duquel elle se fit une cuirasse. Le pote anglais Spencer appelle Palladine (III, 7,52 depuis "paladin") de The Fearie Queene. Britomart y est compare Minerve (IX, 22,1).

Le roman espagnol Florando da Inglaterra place son hros sous le signe de Pallas : s'il se nomme Paladiano, c'est qu'un prodige contemporain de sa naissance a fait apparatre en plein Londres trois statues gardant trois colonnes, dont l'une est surmonte d'un cu d'acier qu'une inscription attribue la desse, cu destin tre dcroch par le meilleur chevalier du monde ; la statue d'homme sauvage qui en dfend l'accs se charge de corriger les autres prtendants. Il est clair que le chevalier en question sera ou celui qui vient de natre, ou un qui sortira de luy . D'o le nom de Palladien donn l'enfant ; ce n'est pourtant pas lui (le nom ne fait pas l'homme), mais son fils qui obtiendra l'cu. Or les deux autres statues (l'une encore d'homme sauvage, l'autre de femme) montent la garde au pied, l'une d'une image de Cupidon, l'autre d'une image de Vnus. La premire ne pourra tre dcroche que par le plus loyal des amants, et l'autre (plus exactement la couronne que tient l'image de la desse) par la plus belle femme du monde. Ce dbut emblmatique montre bien ce que le roman veut faire avec la logique du Jugement de Pris : il ne s'agit plus de choisir, mais de combiner la plus haute prouesse guerrire, la plus parfaite loyaut, et la plus parfaite beaut ; soit l'amour et les armes, en effaant le conflit latent (au profit toutefois d'un seul imptrant, le meilleur), et en ne maintenant la structure triple qu'au prix du ncessaire ddoublement du choix venrien entre la beaut de la dame (qui se choisit en quelque sorte elle-mme, sans intervention masculine) et la loyaut de l'amant.

Le roman espagnol publi Lisbonne en 1545 sera traduit par Claude Colet dans l'Histoire palladienne (1553), elle-mme source de l'dition anglaise de Munday Palladine of England (1588) (Spenser, The Faerie Queene (1596), publi par A. C. Hamilton, 2007 - books.google.fr, (Franois Cornilliat, Le plaisir du roman d'aprs l'Histoire palladienne, Renouveau d'un genre dans le contexte europen, 2005 - books.google.fr, (Autour de Rennes le Chteau : Les Bergers des Abruzzes : Crognaleto).

Ce jeu de dcrochage d'cu sur une colonne s'apparente assez au jeu du papegai.

Athna et le cornouiller

Et c'est d'un bton bleu sombre (kuaneon) cornouiller (kraneion) (on se demande encore quel est des deux mots celui qu'crivit Apollodore) que fit don Athna au devin Tirsias [...] Et ce qu'il avait vu, c'est la vrit divine non pas telle qu'elle avait jailli du crne de Zeus, c'est--dire vtue en guerrire, mais absolument nue. La titulature divine du devin Tirsias n'tait pas suffisante pour qu'il supportt la prsence de la vrit-lumire absolue, Athna (-Althia), laquelle alors lui couvrit les yeux avec ses mains et lui ta la vue. Apollodore rapportant le dire de Phrcyde prcise : Chariclo [nymphe, mre de Tirsias] la pria de rendre son fils l'usage de ses yeux : la desse n'avait pas le pouvoir de le faire, mais, purifiant les oreilles du jeune homme, elle le rendit capable de tout comprendre du langage des oiseaux, puis elle lui fit don d'un bton de cornouiller (ou bleu sombre) l'aide duquel il pouvait marcher comme les gens qui voient (Bibliothque d'Apollodore, p. 96).

Quels potes se sont chargs des animaux ? La Fontaine, l'auteur des Fables ; Perrault, l'auteur des Contes, l'un et l'autre couteurs et transporteurs de la fable ou parole, langage mme de la Nature, qui se souvient de la Rvlation premire faite directement Adam, langage qui a subi la Chute, puis, aprs le Dluge, a pu reconduire, bien qu'altre, cette mme rvlation. C'est le langage de Mmoire et des Muses, lesquelles, nous le rappellerons grce aux trouvailles ou extractions de Jean-Paul Savignac qui a su souffler Pindare en notre langue, lesquelles, sous le nom de Pirides furent d'abord des Oiseaux, ce qui nous claire sur le don qu'Athna fit Tirsias puisqu'il est vident que la desse confia au voyant-aveugle le moyen (langue des oiseaux) d'accder au secret, cache du sacr. Les neuf oiseaux-muses ou Pirides avaient pour nom : Colymbas, petit grbe ; Lynx, torcol ; Cenchris, petit faucon ; Cissa, geai ; Chloris, verdier ; Acalanthis, linotte ; Nessa, canard ; Pip, pic ; Dracontis, pigeon. Jean-Paul Savignac rappelle que les noms des Pirides sont fminins comme en grec sont fminins les noms des oiseaux ; que les Pirides, filles de Piros, sont aussi les surs de Linos, personnification du lin, inventeur du rythme et de la mlodie. Vers le jardin de la Rvlation n'est-ce pas un oiseau qui dicte la voie Jehan de la Fontaine, le pote de La Fontaine des amoureux de science ? Ce fut au temps du mois de may Qu'on doit fouir dueil et esmay, Que j'entray dedens un vergier Dont Zephirus fut jardinier. Par devant le jardin passoye, Mais pas n'etois vestu de soye, Ains estoye povres et nus, Et de drap bien mal pourvus : Et m'esbattant avec dsir De chasser loing mon desplaisir J'ouy le chant d'un oyselet Devant le joly jardinet. Adonc je regarday l'entre Du jardin, qui estoit ferme ; Mais comme ma veu estima, Zephirus tost la defferma. Eyrne Philalthe, dans un mme esprit, intitulera son ouvrage de de praticien et d'adepte : L'entre ouverte au palais ferm du roi. Ce ne sont point des fables, crit-il en sa prface (Robert Marteau, La rcolte de la rose: La tradition alchimique dans la littrature, 1995 - books.google.fr).

Tous ces noms semblent provenir d'une mme racine, celle que l'on retrouve dans tous les mots qui signifient tte, "kar", "kara" ou "kar", kareion" (pot.) "karnon", "kranion", "kranos", et dans les mots, drivs probablement des prcdents, qui dsignent un arbuste, le cornouiller, "kraneia", "krania", "kranos". Une pithte bien connue "kranaos", "", "on" se rattache cette racine. Suivant Hsychius "kranaos" signifie "lev", et par suite aride. C'est en ce sens que Pindare appelle la ville d'Athnes "Athnas kranaas", et Aristophane "kranan polin". "Kranan" sans le mot "polin" suffit mme une fois dsigner la citadelle athnienne, l'acropole. On passe en effet trs facilement de l'ide de tte celle de sommet montagneux, et, surtout lorsqu'il s'agit de la Grce, de l'ide d'lvation celle d'aridit. On comprend de plus que le mot "Kranaoi" en soit venu dsigner les Athniens; ce sont les descendants du roi "Kranaos", personnification des hateurs rocheuses et dessches de l'Attique. Cela dit, devrons-nous prtendre que le nom "ai Kranai" signifie : la montagne, la montagne aride, ou bien : les cornouillers, la montagne des cornouillers ? Nous ne le croyons pas, attendu que le pluriel serait dans le premier cas assez difficile expliquer, et que dans le second il faudrait admettre une forme part et locale du mot qui dsigne l'arbuste. Nous sommes plutt d'avis que "en Kranais" n'est que la forme dorienne de "en Krnais", et que le mot "krn" est ici employ avec son sens ordinaire de source. Nous avons dit que tout autour du pic o s'levait le temple les replis de montagnes cachent de frais torrents, et que tout prs du sommet, l'endroit o a t signale plusieurs fois une vasque de pierre au milieu d'une petite construction en ruines, s'chappe du roc une eau vive et claire. Cette source bienfaisante, o venaient sans aucun doute s'approvisionner les prtres et les servants du temple, a bien pu suffire donner son nom la montagne (Pierre Paris, late: la ville, le temple d'Athna Cranaia, 1892 - books.google.fr).

Manches doutils, barreaux dchelles, chasses, et dans lAntiquit, javelots et hampes de lances taient faits en bois de cornouiller. Cet usage tait si rpandu quen latin, cornus est souvent employ pour dsigner une lance ou un javelot. Le cheval de Troie passe pour avoir t fait de bois de cornouiller, comme aussi larc dUlysse, comme encore bien plus tard la lance de saint Georges avec laquelle il terrassa le dragon. (ailly.com - Le cournouiller).

La peau et les os

Le sumac des corroyeurs qui pourrait tre reprsent dans Les Bergers d'Arcadie porte ce noms en raison de son utilisation par les travailleurs du cuir.

Elle mit mort entre autres le Gant Pallas, et de sa peau paisse elle se fit une cuirasse, d'o son surnom de Pallas Athna. Le plus souvent cependant elle combattait revtue de la clbre gide, la cuirasse en peau de chvre de Zeus, qu'il prtait volontiers sa fille bien-aime (Odile Gandon, Dieux et hros de l'Antiquit - Toute la mythologie grecque et latine, 2009 - books.google.fr).

C'est d'une peau de veillard qu'Athna revt, habille, Ulysse lorsqu'il est enfin parvenu Ithaque (Marcello Carastro, L'antiquit en couleurs: catgories, pratiques, reprsentations, 2009 - books.google.fr).

Les 12 paladins de Charlemagne sont des combattants comme Athna est desse de la guerre, de la stratgie et de la tactique.

Il y a aussi Crognaleto une Madone della Tibia, chapelle construite en 1617. Prs de l un certain Achille di Giorgio dcouvrit un trsor de 167 monnaies en argent de la Rpublique romaine (quand ? XIXme sicle) (G. de Petra, Crognaleto, Notizie degli scavi di antichit, Volume 25, 1901 - books.google.fr).

La tibia romaine est la flte reprise du grec aulos ou du subulo trusque (Jean-Nol von der Weid, Le flux et le fixe: Peinture et musique, 2012 - books.google.fr).

Hygin dans ses fables rsume l'affaire :

Minerve (Athna), dit-on, fut la premire confectionner une flte avec de l'os de cerf et vint en jouer au banquet des dieux. Junon (Hra) et Vnus (Aphrodite) s'tant moques d'elle car elle avait les yeux tout gris et les joues gonfles, Minerve (Athna), ainsi enlaidie et moque pendant sa prestation, se rendit prs d'une fontaine, dans la fort de l'Ida, se regarda jouer dans l'eau et comprit qu'on s'tait moqu d'elle juste titre. Elle jeta donc l sa flte et jura que qui s'en emparerait subirait un affreux supplice. L'un des Satyres, Marsyas, berger, fils d'Oagre, la trouva et, force d'entranement, obtint de jour en jour un son plus agrable, au point de provoquer Apollon et sa cithare en un concours musical. Quand Apollon fut arriv, ils prirent les Muses pour juges et comme Marsyas repartait vainqueur, Apollon retourna la cithare et ce fut le mme son. Et Marsyas ne put en faire autant avec la flte. Aussi Apollon remit-il Marsyas vaincu un un Scythe qui l'corcha membre par membre... et son sang donna son nom au fleuve Marsyas (Luc Ferry, La sagesse des mtyhes, apprendre vivre, 2014 - books.google.fr).

Athna lui concda galement une vie plus longue que le commun des mortels et le pouvoir de garder ses dons aux Enfers. Dans d'autres versions, Tirsias est sujet changements de sexes rptitifs. Tirsias devient le devin officiel de Thbes et prdit l'avenir glorieux d'Hrakls n d'Alcmne, pouse d'Amphitryon, et de Zeus (fr.wikipedia.org - Tirsias).

Lorsque Thbes capitula devant les pigones, la fille de Tirsias Manto fut emmene Delphes auprs d'Apollon. Certain qu'elle avait hrit des dons exceptionnels de son pre, le dieu lui confia un de ses propres oracles, Claros, en Asie Mineure. Elle conut Mopsos de sa liaison avec le dieu. Selon Virgile, elle aurait donn son nom Mantova (Mantoue) en Italie (fr.wikipedia.org - Manto fille de Tirsias).

La Lettre sur l'origine de Mantoue (1418) de l'historien florentin Leonardo Bruni destin Gianfrancesco Gonzaga, capitaine de Mantoue (1407-1433) puis marquis jusqu'en 1444, rappelle l'origine de la ville donne par Virgile. Le fondateur de la ville de Mantoue est Ocnus, le fils du fleuve Toscan (le Tibre) et de Mant. Toscan parce qu'trusque, et fils de Mant car devin lui-mme (Mant du grec "manteia" la divination). Pour Bruni, il s'agit de favoriser une alliance entre Florence et Mantoue que certains disent avoir t fonde avec la participation des Gaulois et des Vntes (Laurence Pradelle, La Lettre sur l'origine de Mantoue de Leonardo Bruni, Le rivage des mythes: une gocritique mditerranenne, le lieu et son mythe, 2001 - books.google.fr).

Ulysse Mantine

Si Pnlope finit ses jours Mantine, y devant mre de Pan par Herms, Ulysse serait aussi pass dans la rgion.

Dans un passage de la "Nekuia", l'un des morceaux les plus anciens de l'Odysse, l'me de Tirsias y dit Ulysse :

Aprs avoir tu les prtendants, tu parcourras les terres en portant une rame facile manier jusqu' ce que tu parviennes chez un peuple ignorant des choses de la mer, ne mlant point de sel ses aliments, ne sachant ce que c'est qu'un vaisseau aux flancs coloris, ni une rame, aile d'un navire. Je vais te dire quoi tu reconnatras ce peuple : souviens-t'en. Tu rencontreras un autre voyageur qui croira que tu Portes sur ton paule une pelle vanner le bl ; ce moment tu planteras ta rame en terre et tu sacrilieras solennellement Posidon Anax un blier, un taureau et un sanglier, puis tu retourneras en ta demeure et tu immoleras, selon leur rang, tous les dieux immortels, de saintes hcatombes.

Ce voyage doit tre interprt comme une expiation et une rparation due par Ulysse Posidon. [...] Nul autre peuple que les Arcadiens laboureurs, mangeurs de glands, et signals dans l'Iliade pour leur ignorance des choses de la mer, n'tait mieux qualifi pour commettre l'erreur annonce par Tirsias. Comme, en outre, Ulysse se rencontrait chez eux associ Posidon Hippios, il est permis de croire, premire vue, que le devin a voulu les dsigner. Pourtant, les anciens tranchaient la question en faveur des pirotes.

Puisque d'une part la Tlgonie place dans le Ploponnse la rencontre d'Ulysse avec son homme; que, d'autre part, les traditions de Phnos et d'Asa nous montrent Ulysse install en Arcadie, on est autoris conclure que les Arcadiens se considraient comme le peuple dsign par Tirsias. Le pome mettait Ulysse en contact avec Agamds et Trophonios, les hros minyens introduits dans les gnalogies arcadiennes, les fondateurs de l'abaton de Posidon Hippios Mantine et du trsor d'Augias en lide (Gustave Fougres, Mantine et l'arcadie orientale, 1898 - digi.ub.uni-heidelberg.de).

Poussin et Minerve, nom romain de la grecque Athna

On attribue quelques Minerve au Poussin :

Le Poussin, par une licence hardie, dans un dessin du cabinet Albani, a peint Minerve se couvrant la tte de son bouclier pour ne pas appercevoir l'horrible assassinat des enfants de Mde (Cambry, Collection de lettres de Nicolas Poussin, 1824 - books.google.fr).

Un croquis reprsentant une Minerve de profil gauche, entoure d'un serpent et d'une chouette et tenant une Victoire aile, est conserv dans une collection particulire belge. Il porte l'inscription N. Possino en bas droite (Nicolas Poussin: la collection du Muse Cond Chantilly, 1994 - books.google.fr).