Partie IX - Synthèse   Chapitre LVIII - Autour de Rennes   Encore le 18 septembre : Poussin, Louis de Nevers, Virgile   

Incertitude de la date du mariage de Nicolas Poussin

Il pousa le 18 septembre 1629 Marie Dughet, fille de Jacques Dughet, Franais tabli Rome.

Cette affirmation se trouve dans deux ouvrages : Inventaire gnral des richesses d'art de la France: Province. Monuments civils (8 v.), Volume 4, 1911 et Ludovic Lalanne, Dictionnaire historique de la France, 1877.

M. Bouchiti fixe au 18 octobre 1629 la date du mariage. Nous empruntons celle du 9 aot 1630 aux documents relatifs Nicolas Poussin, publis par M. H. Lemonnier dans l'Annuaire de la Socit philotechnique, anne 1858, t. XX. M. Lemonnier la donne lui-mme d'aprs une note transmise en 1805 par le cur Brezzi, comme un extrait du registre des mariages de la paroisse de St.Laurent in Lucina. J'espre que M. de Chennevires, dans son dition des Lettres de Poussin, tranchera la question en publiant le texte mme de la pice authentique (Eugne Gandar, Les Andelys et Nicolas Poussin, 1860).

Poussin s'est mari l'glise San Lorenzo in Lucina Rome (folio 178 du registre des mariages) (Ch. Jouanny, Correspondance de Nicolas Poussin, 1911).

Anthony Blunt a donn la date du 1er septembre 1630, selon Balduccini, le 18 octobre 1629 serait la date de l'engagement des deux futurs poux.

La scne des Bergers d'Arcadie prend sens dans un contexte humaniste gnral, comme une mise en scne du peintre, de son statut, et de la mort. En fait c'est Poussin lui-mme qui se montre en trois figure d'homme, trois aspects de sa personnalits dploys selon le temps. En toute rigueur on ne peut pas parler d'autoportrait allgorique, car cet autoportrait ne renvoie qu' lui-mme. On utilisera donc le concept de Schelling, savoir le "tautgorique". Schelling l'oppose l'allgorique, pour insister sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une pense symbolique ou allgorique (par substitution d'une personne une entit mtaphysique), mais d'"tres rels qui sont en mme temps ce qu'ils signifient" [...] Si nous "lisons" de gauche droite, nous commenons par le jeune homme debout accoud sur le tombeau ; c'est la jeunesse de la vie ; elle attend des autres personnages d'apprendre la vrit. {...] Le second ge de la vie est celui du dchiffrement, lge de l'homme mr ; c'est le berger agenouill ; il est le seul porter une barbe. [...] Le troisime ge de la vie, contrairement ce qu'on attendait, n'est pas la viellesse ; c'est l'ge de la qute de sens, l'ge de la recherche qui rend toujours jeune ; le berger de droite, comme l'a remarque Yves Bonnefoy, est semblable, sinon identique, au jeune pote droite d'Apollon dans L'inspiration du pote du Louvre. Il interroge du regard la femme mystrieuse (Jean-Louis Vieillard-Baron, Et in Arcadia ego, Hermann, pp. 59-62). Cette femme serait Anne-marie Dughet elle-mme. Le nez droit sur l'estampe du buste de Quesnoy correspond bien au profil de la dame des Bergers.

Franois du Quesnoy, (1597 - 1643) - Buste de Anne-Marie Dughet, femme de Nicolas Poussin

Horace Walpoles Strawberry Hill Collection a t dveloppe par la Lewis Walpole Library de l'universit de Yale pour contribuer l'exposition Horace Walpoles Strawberry Hill et la renovation de la maison elle-mme, supporte parle Strawberry Hill Trust. Disperse lors de la fameuse vente de 1842, la collection de Walpole en tait l'une des plus importante du XVIIIme sicle en grande Bretagne, comptant plusieurs milliers de pices (images.library.yale.edu).

Louis IV de Nevers

Louis de Gonzague, duc de Nevers tait un prince italien, un militaire et un homme politique franais.

Il est n Mantoue (Lombardie, Italie) le 18 septembre 1539. Il tait le troisime fils de Frdric II, duc de Mantoue et marquis de Montferrat, et de Marguerite Palologue, elle-mme fille et hritire de Guillaume IX de Montferrat. l'ge de dix ans, Louis est envoy la cour de France pour servir les intrts de sa famille. Il est notamment charg de la seigneurie de La Guerche appartenant sa grand-mre maternelle, Anne d'Alenon. Il est affect au service du dauphin et reoit auprs de la famille royale une ducation princire. Combattant pour Henri II, il est fait prisonnier par les Espagnols la bataille de Saint-Quentin et n'est libr que contre une forte ranon. En 1560, il obtient la naturalisation franaise. Il est alors le compagnon le plus intime du roi Franois II qu'il sert en tant que page. Il fut auprs de lui jusqu' sa mort et a laiss travers sa correspondance un compte rendu trs dtaill de ses derniers jours, comme pour les derniers jours du roi Henri II1. Il se marie, le 4 mars 1565, avec Henriette de Clves, duchesse de Nevers et comtesse de Rethel, dernire descendante de la Maison de Clves. Il acquiert ainsi le titre de duc de Nevers par courtoisie et devient le cousin du futur roi Henri IV Pendant les guerres de religion, il se fait remarquer aux cts du duc d'Anjou, futur roi Henri III dont il se pose comme le mentor politique. Profondment dvot, il se prsente comme un catholique oppos la conciliation. Quelques mois avant le massacre de la Saint-Barthlemy, il crit pour le gouvernement un rapport qui prconise l'limination des chefs huguenots. Lui-mme intervient personnellement dans les rues de Paris. Ds le matin du 24 aot, il est envoy par le roi pour empcher les tueries et arrter les pilleurs. Il sauve ainsi les protestants rfugis l'ambassade d'Angleterre2. l'apoge de son influence politique en 1573, il s'illustre au sige de La Rochelle dont il tente de bloquer l'entre ct mer. La mme anne, il suit le duc d'Anjou en Pologne, mais se fche avec Bellegarde en faveur auprs du roi. Son influence semble dcliner l'avnement d'Henri III quand le roi de passage Turin remet au duc de Savoie les dernires places fortes que dtenaient les Franais depuis les guerres d'Italie et que Nevers avait en charge en tant que gouverneur. Oppos la politique trangre du roi, hostile l'gard des mignons, Nevers parvient prendre ses distances vis--vis du roi tout en continuant d'tre un pilier politique du rgime. En 1575, il est charg daller enlever Dreux le duc dAlenon, frre cadet dHenri III qui sest chapp de Cour, mais choue. En dcembre 1578, il fait partie des premiers nobles de France nomms chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit par Henri III. En 1581, le comt de Rethel est rig en duch au bnfice de Louis, poux de la comtesse en titre. Louis est fait pair de France. Durant les guerres de la Ligue, Nevers hsite par fidlit au roi adhrer au mouvement ligueur. Accus d'avoir mdit du roi en prsence du pape Rome, il est contraint une longue justification auprs du roi avant de rentrer en grce (1585-1586). Il est alors envoy combattre avec succs les Calvinistes en Poitou (1588). Au moment des barricades Paris, il temporise prtextant une maladie et un voyage aux bains, refusant de se mler aux Ligueurs et de montrer trop ostensiblement son soutien au roi Henri III. Repoussant catgoriquement toute tentative d'alliance avec les protestants, il quitte la cour aprs la rconciliation du roi avec Henri de Navarre.

l'avnement d'Henri IV, il reste neutre en dpit des appels rpts par la Ligue la rejoindre. Aprs avoir encourag la candidature du cardinal de Vendme au trne de France, il finit par se rallier au roi, qui le nomme ambassadeur extraordinaire prs du Saint-Sige pour ngocier sa rconciliation avec l'glise. Plus tard, il est envoy contre le duc de Parme en Picardie. Peu de jours aprs la prise de Cambrai, Louis meurt Nesle le 23 octobre 1595, g de 56 ans (fr.wikipedia.org - Louis IV de Nevers).

Autre Mantouan : Virgile

On a pu voir comment Virgile tait reli au 18 septembre dans l'article Autour de Rennes : Les Bergers d'Arcadie, ts, ts !.

Le caractre presque insignifiant de l'ptaphe du pote, a crit M. F. Plessis, incline croire qu'elle est de lui : quel autre que Virgile, en sa modestie, et os crire sur Virgile, ne ft-ce qu'un distique, sans un mot d'hommage au gnie ?

Epitaphe du pote :

Mantua me genuit, Calabri rapuere, tenet nunc / Parthenope; cecini pascua, rura, duces.

Mantoue m'a donn le jour ;

les Calabres m'ont ravi ;

j'appartiens maintenant Parthnope ;

j'ai chant les pquis, les champs, les capitaines.

On sait que Virgile mourut, au retour d'un voyage en Grce, en dbarquant Brindes, le 10 des calendes d'octobre, en 19 av. J: C. Son corps fut, suivant son dsir, transport Naples et enseveli sur le chemin de Pouzzoles, prs du Pausilippe. On plaa sur son tombeau cette pitaphe, qu'il avait, dit-on, compose lui-mme, et qu'il est permis de croire authentique. (Voir ce sujet notre Notice.) Cinquante ans plus tard, Silius Italicus acquit d'un paysan le champ abandonn o tait ce tombeau et y institua un sacrifice annuel en l'honneur du pote. On montre encore aujourd'hui comme tant le tombeau de Virgile un tombeau romain, qui fut peut-tre le sien, quoique rien ne le prouve avec certitude, tombeau qui fut, pendant tout le moyen ge, l'objet d'un pieux plerinage, et o l'on voyait encore au dbut du XIXe sicle le laurier qu'y avait plant Ptrarque, quand il y fut conduit par le roi Robert d'Anjou.

Mantoue m'a donn le jour... Virgile naquit le 15 octobre de l'an 70 av. J.-C., non pas Mantoue mme, mais Andes, bourg du territoire de Mantoue, que l'on peut, sans invraisemblance, identifier avec Pietola. Cette petite ville n'est qu' deux ou trois milles de Mantoue. Aussi Sutone-Donat peut-il dire avec raison que Virgile tait Mantouan et Servius qu'il tait citoyen de Mantoue. Virgile lui-mme nomme deux fois Mantoue dans les Bucoliques (IX, 27, 28), deux fois dans les Gorgiques (II, 198; III, 12), deux fois dans l'nide (X, 200, 201). Au palais de la Raison, Mantoue, on voit une statue antique reprsentant un personnage assis qu'on prtend tre Virgile. Des images modernes du pote ornent divers monuments et lieux publics de la Ville, qui possde une place de Virgile (Piazza Virgiliana) et une Acadmie Virgilienne.

Les Calabres m'ont ravi... Il semble bien que Virgile, l'poque o il crivait les Bucoliques (42-37), ait eu une maison de campagne prs de Tarente. Selon certains il l'aurait tenue d'Octave lui-mme, dsireux de le ddommager de la perte du patrimoine d'Andes. Cf. Cartault, Etude sur les Bucoliques de Virgile, p. 76, la fin.

J'appartiens maintenant Parthnope... Naples (Neapolis, la ville nouvelle ) se nommait anciennement Parthnope, du nom d'une Sirne qui se jeta dans la mer non loin de l, parce qu'Ulysse, dit la lgende, avait rsist aux charmes de sa voix. Virgile, dans les Gorgiques (IV, 563-564), donne dj Naples cet ancien nom : Illo Vergilium me tempore dulcis alebat Parthnope... En ce temps-l, moi, Virgile, j'tais nourri par la douce Pathnope...

J'ai chant les pquis... Dans les Bucoliques, les champs... Dans les Gorgiques, les capitaines... Dans l'Enide (remacle.org - Appendix).

L'amiration de Virgile a travers les sicles. Poussin a horreur du Virgile burlesque de Scarron ; il voque Chantelou le Virgile travesti comme "un livre ridicule des frnsies de monsieur Scarron [...] il fait des merveilles, car il a le cul rond et fait des trons carrs" (Jean-Louis Vieillard-Baron, Et in Arcadia ego, Hermann, p. 43).

On a appell Virgile Le Cygne Mantouan, & Pindare Le cygne Thbain. Le Cygne est aussi une constellation de l'hmisphre septentrional.

Le Cygne est une grande et brillante constellation, parfois appele la Croix du nord (en rfrence la Croix du Sud) car ses toiles sont principalement disposes selon une grande croix. L'oiseau qu'elle reprsente s'tend sur la Voie lacte estivale, paraissant en migration vers le sud. A en croire Eratosthne, la constellation reprsente la forme que prit Jupiter pour sduire Lda, pouse de Tyndare, roi de Sparte. De cette union naquirent quatre enfants contenus dans deux oeufs: dans l'un Pollux et Hlne, immortels ; dans l'autre, Castor et Clytemnestre, mortels. Mais Hipparque et Ptolme mentionnent simplement le bel oiseau. Les astronomes arabes du Xme s. appelaient cette constellation la poule, rfrence que l'on retrouve dans le nom de l'toile Deneb la queue de la poule. A la Renaissance, on reprit l'appellation plus noble du Cygne. Elle fut galement dsigne sous le nom de Croix de Sainte-Hlne par Julius Schiller en 1627 une poque de christianisation massive du ciel (la constellation de la Croix du sud en est contemporaine) (fr.wikipedia.org - Cygne (constellation), savar.astronomie.ch - Cygne).

Le Cygne est environn de Cepheus, Draco, Lyra, Vulpecula, Pegasus.

Lacerta est une petite constellation imagine par Hevelius la fin du 17me sicle, elle occupe la place autrefois attribue au Sceptre dans la Main de Justice, hommage de Royer envers le Roi-Soleil Louis XIV. Hevelius utilisait le nom de Stellio pour la dsigner, nom d'une salamandre aquatique de Mditerrane arborant une tache blanche en forme d'toile sur le dos. Les Chinois y voyaient plutt un serpent volant.